WISE cartographie le ciel dans l’infrarouge et découvre de nombreux astéroïdes

Fin de la première phase de cartographie du ciel dans l'infrarouge par le télescope spatial WISE. Ce sondage a permis la découverte de plus de 25 000 astéroïdes dont 90 qui se promènent dans les environs de la Terre.
Les Pléiades dans l'infrarouge
Nuages de poussières dans les Pléiades, photographiés dans l'infrarouge par le télescope spatial WISE

Fin de la première phase de cartographie du ciel dans l’infrarouge par le télescope spatial WISE. Ce sondage a permis la découverte de plus de 25 000 astéroïdes dont 90 qui se promènent dans les environs de la Terre.

Le télescope spatial Wide-field Infrared Survey Explorer ou WISE vient d’achever sa première manche d’observation du ciel dans l’infrarouge. Sa principale mission est de scannée le ciel tout entier, étape par étape, au fil de l’orbite de notre planète autour du Soleil. En l’espace de 6 mois, le télescope de la NASA a réalisé plus de 1,3 millions d’images. Sa « vision » dans l’infrarouge, le rend sensible à de nombreux objets relativement froids de l’Univers. Ainsi, ses caméras sont-elles capables de déceler des naines brunes lointaines (classe d’étoiles beaucoup plus petites et moins lumineuses que notre Soleil) ou, plus près de nous, d’innombrables astéroïdes. WISE en a déjà observé plus de 100 000, dont la plupart appartiennent à la Ceinture d’Astéroïdes. Le télescope spatial a permis également aux astronomes d’identifier 90 nouveaux astéroïdes errant dans les « parages » de la Terre, désignés comme « neart-Earth object ».

L’image ci-dessus offre un portrait inhabituel du célèbre amas ouvert les Pléiades (Messier 45), connues aussi sous les noms de « Sept sœurs, sept filles d’Atlas » (mythologie grecque), « Subaru » (Japon), « Tianquitzli » (Mexique ancien), etc. Inhabituel car WISE en offre un aperçu dans l’infrarouge. Les draperies de gaz très chaud sont ici gommées laissant, en revanche, apparaître de vastes nuages de poussières (en vert, bleu, cyan et rouge selon les longueurs d’onde) parmi ces étoiles très jeunes. La belle famille stellaire semble d’ailleurs s’agrandir : des étoiles (en bleu) d’ordinaire discrètes sont débusquées par l’acuité des caméras infrarouge.

WISE poursuit sa cartographie infrarouge des grands espaces interplanétaires et intergalactiques jusqu’à l’épuisement de ses liquides de refroidissement.

En vidéo, progression de la cartographie du ciel dans l’infrarouge par le télescope spatial WISE.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=G8bpJQBjDGg[/youtube]

Télécharger l’image en haute-résolution (1,6 Mb).

Crédit photo : NASA/JPL-Caltech/UCLA.

[amazon-product align= »center » region= »fr » tracking_id= »lecosm-21″]2020808218[/amazon-product]
More from X. Demeersman

« Généalogie de la matière » au sein de la vaste nébuleuse W3

Ebauches d’étoiles dans la tourmente d’ainées plus massives au sein de l’un...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *