Anatomie de la constellation d’Orion

orion
La constellation d’Orion photographiée par Roger Bernal Andreo

En vidéo, présentation de la mythique constellation du Chasseur Orion visible par les belles nuits d’hiver.

Le géant Orion, originaire de Béotie, connut de nombreuses aventures. Chasseur prolixe, il fut aveuglé par Oenopion, fils de Dyonisos, aimé et séduit par les divines Eos et Artemis, pourchasser par un monstrueux Scorpion qui finit par le tuer (ou pas, selon les versions …). Les uns disent que c’est la Déesse de la Chasse qui le porta au ciel en compagnie de Chiens (Canis Minor, Canis Major). D’autres racontent que c’était là, la volonté de Gaïa afin de rappeler à chacun que, à l’instar d’Orion qui périt par la piqure d’un Scorpion, « on trouve toujours plus fort que soi »…  Une autre légende dépeint le Chasseur Orion poursuivant les Pléiades, petites protégées de Zeus (celui-ci les transforma en colombes).

Dans la belle ceinture d'Orion, Alnilam (à gauche) est entourée de la nébuleuse de la Flamme et la nébuleuse Tête de Cheval
Dans la belle ceinture d’Orion, Alnilam (à gauche) est entourée de la nébuleuse de la Flamme et la nébuleuse Tête de Cheval (photo de Martinez)

D’un point de vue astronomique, la constellation d’Orion qui domine les longues nuits d’hiver, est particulièrement riche d’étoiles massives et de nuages moléculaires. Vous avez peut-être déjà entendu parler de la nébuleuse d’Orion, désigné aussi sous le terme M42 (Messier 42), discernable dans une paire de jumelles ou au télescope au sein du poignard (sous les 3 étoiles de la ceinture d’Orion). Ce n’est là qu’une frange ou fraction remarquable d’un immense nuage qui occupe plus de la moitié de la constellation ! Une brume de gaz et de poussières où ont grandi de nombreuses étoiles massives et où d’autres sommeillent encore dans leurs enveloppes foetales … ! A l’échelle de notre galaxie, le nuage/nébuleuse d’Orion est dans notre voisinage. Situé à environ 1 300 années-lumière de nous, il est la structure de formation stellaire la plus proche de nous ! Les étoiles les plus brillantes qui composent la constellation auraient pour origine le nuage moléculaire visible en toile de fond. Très massives, quelques unes sont proches du déclin. Bételgeuse – l’épaule rougeoyante d’Orion – est l’une d’entre elles : scellant son sort en flamboyante supernova d’ici plusieurs milliers d’années (difficile de dire quand cela se produira !).

Crédit photo : Martinez et Girardi Michele.

More from X. Demeersman

Explosion d’une météorite dans le ciel du Colorado

Une nouvelle fois, une impressionnante météorite a a illuminé le ciel lors...
Read More

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *