Une vraie superlune le 1er janvier 2018

Lever de Pleine Lune en 2012 -- Crédit : Rick Baldridge
Deux superlunes nous donnent rendez-vous en janvier 2018. Une véritable superlune d’abord, le 1er janvier, et une « presque » superlune, le 31 janvier.

La Pleine Lune du 3 décembre 2017 était presque une superlune. Il manquait alors quelque 1.500 km pour être sous la barre des 356.600 km, distance en dessous de laquelle on parle de vraie superlune.

Une superlune, qu’est-ce que c’est ?

Comme l’orbite de la Lune autour de la Terre n’est pas circulaire mais elliptique, la distance entre les deux astres varie au cours d’une lunaison: entre 356.000 km, au périgée (le point de l’orbite de la Lune le plus proche de la Terre) et 406.000 km à l’apogée. Aussi, il arrive donc que la phase de la Pleine Lune coïncide avec le périgée — ou du moins, s’en rapproche. On parle alors de superlune. Et si notre satellite est au point le plus éloigné de son orbite lors de la Pleine Lune, il s’agit plutôt de mini lune. Visuellement, cela se traduit par une taille apparente de la lune dans le ciel plus ou moins grande (voir photo ci-dessous) et en conséquence, une luminosité plus ou moins importante.

Comparaison d’une Pleine Lune lors du périgée (supermmoon, superlune en français) avec une Pleine Lune lors de l’apogée (micromoon, microlune en français). La première, plus proche de la Terre, apparait 14 % plus grande (bigger) et jusqu’à 30 % plus lumineuse (brighter) que la seconde — Crédit : Timeanddate.com

La superlune du Nouvel An

Il y aura deux superlune en janvier 2018 : le 1er et le 31 janvier.

La plus importante sera la première, le 1er janvier : au périgée, notre satellite sera à 356.564 km à 21 h 48 TU, soit quelques heures avant la Pleine Lune qui, elle, sera exactement le 2 janvier à 2 h 24 TU. La Lune sera donc quasi pleine lorsqu’elle surgira de l’horizon nord-est, le premier jour de 2018. Sa taille apparente sera 12 % supérieure à une minilune et sa luminosité jusqu’à 30 % plus grande.

Le phénomène n’a certes rien d’extraordinaire et on ne s’apercevrait vraiment de sa taille que si on avait une Pleine Lune à l’apogée (une minilune) en même temps, à côté.

La superlune du 31 janvier n’en sera pas vraiment une puisqu’elle notre satellite naturel sera alors à 358.995 km de la Terre.

Pour une « superlune ultime », où la distance entre les deux astres est inférieure à 356.400 km, il faudra attendre le 6 décembre 2052, a indiqué l’Institut de mécanique céleste. L’IMCCE ajoute qu’au cours des deux dernières millénaires, il n’y a eu que deux « lunes ultimes » : le 19 décembre 796 et le 4 janvier 1912.

Si la météo est favorable, tentez d’observer la Lune à son lever. C’est à ce moment qu’elle paraît plus impressionnante.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2017 Xavier Demeersman
Tags from the story
, ,
More from X. Demeersman

L’énorme éruption solaire photographiée sous toutes les coutures

La spectaculaire éruption solaire du 7 juin 2011 a été capturée par...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *