Une nouvelle étude réhabilite l’exoplanète Fomalhaut b

Fomalhaut combined f606 labels 673

Disque de poussières autour de l’étoile Fomalhaut dont l’éclat a été volontairement masqué et position de l’exoplanète controversée Fomalhaut b (cliquez pour agrandir)

L’exoplanète Fomalhaut b existe t’elle vraiment ou n’est-elle qu’une chimère ou un brouillon constitué de poussières comme le suggère certains astronomes ? Une nouvelle étude des données acquises par Hubble vont dans le sens d’un “objet planétaire”.

En 2008, une équipe d’astronomes emmenée par Paul Kalas (Université de berkeley) dévoilait au monde entier ce qui était considéré comme les premières images directes jamais réalisées d’une exoplanète. Nommée Fomalhaut b, elle graviterait autour de la jeune étoile du même nom (âgée de 200 à 400 millions d’années, il s’agit de l’étoile la plus brillante de la constellation des Poissons Austral) à environ 25 années-lumière de chez nous. Sur les clichés effectués en 2004 et 2006 avec le télescope spatial Hubble, on peut distinguer un point — une tâche ? — qui a changé de position. D’une masse estimée alors à 3 fois celle de Jupiter, la jeune planète géante se fraie un chemin au bord d’un large disque de poussière à une distance environ deux fois supérieure à celle qui sépare, dans notre système solaire, le Soleil de Pluton (environ 119 unités astronomiques).

Fomalhaut b

Illustration de l’exoplanète Fomalhaut b se frayant un chemin, son orbite, dans le disque de débris qui entoure la jeune étoile Fomalhaut

Toutefois son existence en tant que planète (ou proto-planète) fut récemment mis en cause par le jeune Markus Janson (Université de Princeton). L’astronome regrette, en effet, son absence sur les images infrarouge du télescope spatial Spitzer et préfère voir un éphémère agrégat de poussières. Une nouvelle équipe de chercheurs conduite par Thayne Currie de l’Université de Toronto s’est penchée sur le cas irrésolu de Fomalhaut b. En repassant au crible les données acquises par Hubble en 2004, 2006 et plus récemment en 2010, ils ont observé une constante dans la luminosité de ce corps massif, au contraire de ce que supposait leur collègue Markus Janson. En outre, l’idée que la planète est une influence sur l’anneau de débris se confirme : “Ce que nous avons vu dans nos analyses est que la distance minimum entre l’objet et le disque a à peine changée en deux ans, ce qui est un bon signe pour que ce soit un joli anneau sculpté par l’orbite” relève l’étudiant Timothy Rodigas (Université de l’Arizona) qui a collaboré à cette étude.
A noter que de nouvelles tentatives menée avec le télescope terrestre Subaru pour l’identifier dans l’infrarouge ont une nouvelle fois échouées. Ce qui suggère une masse moins importante qu’escomptée, entre 2 et 300 fois celle de la Terre …

Entourée de lunes et peut-être même d’anneaux, Fomalhaut b esquisse un système planétaire autour de la jeune étoile qui l’a vu émerger de ce chaos de poussières et autres planétésimaux. Des embryons de planètes attendent probablement d’être observé par de futurs télescopes. C’est une chance merveilleuse pour les astronomes de pouvoir étudier et suivre ainsi, pas à pas, la gestation de tout un système solaire. Certes il faudra patienter plusieurs millions d’années avant qu’il ne soit achever ou, du moins, composé de planètes aux orbites stabilisées.

Compte-tenu de ce que nous savons sur le comportement de la poussière et de l’environnement de la planète, nous pensons que nous voyons un objet planétaire qui est complètement enveloppé de poussières plutôt qu’un nuage de poussière qui flotterait librement.” commente John Debes du Space Telescope Science Institute (STSCI) à Baltimore.

De nouvelles observations ont été menées en mai avec le télescope spatial Hubble par une autre équipe de chercheurs et devrait apporter un éclairage supplémentaire sur cette exoplanète controversée. Il s’en est fallu de peu que Fomalhaut b soit jetée aux orties.

Crédit photo : NASA/ESA/Hubble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>