Survol de Lutetia par la sonde spatiale Rosetta réussi

Grand succès pour l'ESA et la sonde spatiale Rosetta dans l'approche de l'astéroïde Lutetia.
L'astéroïde Lutetia
L'astéroïde Lutetia photographié par Rosetta (cliquez pour agrandir)

Grand succès pour l’ESA et la sonde spatiale Rosetta dans l’approche de l’astéroïde Lutetia.

L’Agence Spatiale Européenne (ESA) se félicite de l’approche réussie de l’astéroïde Lutetia par la sonde spatiale Rosetta. Une rencontre qui s’est déroulée sans encombres, le 10 juillet 2010, à une distance de 3 162 kilomètres. La moisson de données s’annonce fructueuse. Les premières images viennent d’être publiées et offrent des détails inégalés sur cet objet de la ceinture d’astéroïdes. Les scientifiques n’ont pu s’empêcher de remarquer l’abondance de cratères criblant sa surface. Selon eux, il s’agit probablement d’un objet datant du système solaire primitif, âgé d’environ 4,5 milliards d’années ! Il a été établi aussi que le côté le plus long de l’astéroïde mesure 130 kilomètres. Les divers instruments de mesures tel le spectromètre OSIRIS (Optical Spectroscopic and Infrared Remote Imaging System) ont collectés un important volume de données durant le survol qui a duré quelques heures. Il faudra aux ingénieurs et chercheurs de longs mois pour démêler, étudier, comprendre, interpréter tout cela. Les astéroïdes du type de Lutetia apparaissant, comme une pierre angulaire dans ce qui n’est autre qu’une « quête des origines ».
Le nom de Rosetta vient de la pierre de Rosette, celle-là même qui, autrefois, à aider l’archéologue français Champollion à décoder nombre de hiéroglyphes qu’il tenait entre les mains.

Approche de l'astéroïde Lutetia
Approche de l'astéroïde Lutetia (cliquez pour agrandir)

A présent, la sonde spatiale se dirige vers la comète Churyumov-Gerasimenko. Elle l’atteindra en 2014 pour y déposer une petite sonde nommée « Philae » à sa surface. Elle accompagnera la comète dans sa fougueuse course autour du Soleil pendant plusieurs mois, quelque part entre la ceinture d’astéroïdes et l’orbite de Jupiter.

Voir aussi le blog de Rosetta. Vous pouvez aussi revoir la soirée de présentation de l’ESA.

Crédit photo : ESA 2010 MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/RSSD/INTA/UPM/DASP/IDA.

More from X. Demeersman

Collision entre quatre amas de galaxies photographiée par les télescopes Chandra et Hubble

Les télescopes spatiaux Hubble et Chandra ont unis leurs capacités pour obtenir...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *