La sonde Rosetta a retrouvé Philae

Communiqué de presse de l’ESA :

Moins d’un mois avant la fin de la mission (le 30 septembre), des photos prises avec la caméra à angle étroit OSIRIS de Rosetta dévoilent l’atterrisseur Philae, coincé dans une fissure sombre de la comète 67P/Churyumov–Gerasimenko alias Tchouri.

Ces images ont été prises le 2 septembre alors que la sonde effectuait un passage à 2,7 km seulement de la surface, et montrent clairement le robot dont le corps mesure 1 mètre et deux de ses pieds.

Ces images, prises plus près que jamais de la surface de la comète, fournissent également la preuve de l’orientation de Philae et confirment pourquoi il fut si difficile d’établir la communication avec Philae après son atterrissage le 12 novembre 2014.

Le robot Philae, large d’un mètre, a été retrouvé sur le noyau de la comète Tchouri à l’endroit supposé par le Cnes. Cette image a été prise par Rosetta le 2 septembre 2016, à 2,7 km de distance. Crédit : ESA, Rosetta, MPS for OSIRIS Team MPS, UPD, LAM, IAA, SSO, INTA, UPM, DASP, IDA, NavCam – CC BY-SA IGO 3.0

Le robot Philae, large d’un mètre, a été retrouvé sur le noyau de la comète Tchouri à l’endroit supposé par le Cnes. Cette image a été prise par Rosetta le 2 septembre 2016, à 2,7 km de distance. Crédit : ESA, Rosetta, MPS for OSIRIS Team MPS, UPD, LAM, IAA, SSO, INTA, UPM, DASP, IDA, NavCam – CC BY-SA IGO 3.0

« Nous sommes très heureux d’avoir enfin réussi à photographier Philae et de pouvoir le voir avec un tel niveau de détail et ce moins d’un mois avant la fin de la mission », déclare Cecilia Tubiana de l’équipe en charge d’OSIRIS, qui fut la première à voir les images après leur téléchargement hier.

« Cette formidable nouvelle signifie que maintenant que nous savons où Philae se trouve, nous possédons désormais les informations qui nous manquaient pour replacer dans leur contexte les trois jours de relevés scientifiques effectués par Philae ! » explique Matt Taylor, responsable scientifique de la mission Rosetta.

Gros plan sur Philae. La résolution est de 5 cm par pixel. Crédit : ESA, Rosetta, MPS for OSIRIS Team MPS, UPD, LAM, IAA, SSO, INTA, UPM, DASP, IDA

Gros plan sur Philae. La résolution est de 5 cm par pixel. Crédit : ESA, Rosetta, MPS for OSIRIS Team MPS, UPD, LAM, IAA, SSO, INTA, UPM, DASP, IDA

« Maintenant que la recherche de l’atterrisseur est terminée, nous nous sentons prêts à l’atterrissage de Rosetta, et nous attendons avec impatience la perspective de prendre des photos d’encore plus près du site d’atterrissage de Rosetta », ajoute Holger Sierks, principal investigateur de la caméra OSIRIS.

Le 30 septembre, la sonde effectuera un aller simple vers la surface de Rosetta, une ultime mission qui permettra d’examiner la comète de très près, et notamment les puits à ciel ouvert de la région de Ma’at. Les scientifiques de Rosetta espèrent que ces observations permettront de découvrir les secrets de la structure intérieure de la comète.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2016 Xavier Demeersman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *