Quatre exoplanètes géantes photographiées

HR 8799
Système extrasolaire HR 8799

Une équipe internationale de chercheurs a mis en évidence dans le système extrasolaire HR 8799, une quatrième planète géante.

Le système extrasolaire découvert autour de l’étoile HR 8799 est célèbre depuis l’année 2008 pour être l’un des tout premiers dans l’histoire récente des exoplanètes a avoir été photographié (lire « Premières photos d’exoplanètes ? »). Les premières images publiées alors sont un portrait de famille où se distingue nettement trois corps massifs. Les dimensions et les masses de chacun d’entre eux a de quoi faire pâlir de jalousie la championne poids lourds de notre système solaire, Jupiter. Situé à 129 années-lumières de nous, les quatre planètes géantes ont des masses 5 à 7 fois supérieures à celle de Jupiter. Le système planétaire est encore très jeune. Son âge est estimé à 30 millions d’années.

Les nouvelles images réalisées à l’Observatoire Keck montrent l’existence d’une quatrième planète géante, HR 8799e, jusque là insoupçonnée. En dépit de quelques ressemblances entre ce système et le notre (notamment dans la répartition des planètes et de deux vastes couronnes de débris et de poussières qui font songer à nos ceintures d’astéroïdes), les astronomes s’avouent surpris de découvrir cette autre planète géante à 14,5 Unités Astronomique de son étoile. Son existence était, en effet, exclue par les deux principaux modèles de formation.

La mise au point de nouvelles technologies d’imageries offre aux chercheurs des perspectives très attrayantes d’étude de l’atmosphère des planètes massives. Comme, par exemple, l’« imageur de planètes Gemini » qui sera implanté en 2011 sur le télescope géant du même nom. L’un de ses auteurs prédit « une avalanche de découvertes avec cet instrument. HR 8799 n’étant encore qu’un début, la pointe de l’iceberg ».

Une fois encore, l’exoplanètologie montre des avancées rapides et passionnantes. La communauté scientifique lui porte un grand intérêt, augurant de grandes découvertes dans la décennie à venir, redessinant peu à peu le paysage galactique, repoussant toujours plus loin l’horizon des connaissances et des mondes connus.

Via CNRC.

Crédit photo : IHA-CNRC, C. Marois et Keck Observatory.

More from X. Demeersman

Orbites des 1400 « astéroïdes potentiellement dangereux » connus

Cartographie des « astéroïdes potentiellement dangereux ». Sur cette carte du système solaire interne...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *