Nuée d’étoiles dans M9 photographiée par Hubble

Messier 9 mis à nu par Hubble

La grande concentration d’étoiles de l’amas globulaire M9 résolue par la caméra d’Hubble.

Messier 9 (M9) est l’un des nombreux amas globulaires présent dans les régions transfrontalières de notre galaxie, sur les flancs de la Voie Lactée. Longtemps apparu comme une tache laiteuse, difficile à résoudre depuis le sol terrestre, M9 s’est largement confié à l’oeil de la caméra ACS (Advanced Camera for Surveys) du télescope spatial Hubble.

L’astronome français Charles Messier fut vraisemblablement le premier à l’observer en 1764. Il voyait un nuage aux contours indéfinissable, une “nebula” qu’il compila avec de nombreux autres corps célestes nébuleux et non-définis dans le célèbre catalogue qui porte son nom. Presque 250 ans plus tard, Hubble en révèle l’intimité avec une acuité inégalée.

Les amas globulaires sont d’importantes concentrations d’étoiles âgées, constitués avant notre galaxie. Sur l’image ci-dessus, les astronome dénombrent plus de 250 000 étoiles, toutes résolues individuellement ! Massées dans une sorte de pelote, elles sont, pour une grande majorité, âgées de 9 à 10 milliards d’années, soit deux fois plus que le Soleil. Ces étoiles se sont formées alors que l’Univers n’était âgé que de 3 milliards d’années. En ce temps-là, les éléments plus lourds que l’hydrogéne (élément primordial) et l’hélium que sont l’oxygène, le carbone, la silice ou le fer étaient plus rares. L’étude spectrale des étoiles de M9 témoignent, en effet, de leur rareté, en accord avec les modèles de l’Univers de cette époque.

En parcourant l’image en pleine résolution (affichage plein écran recommandé !), on peut distinguer individuellement la population stellaire de l’amas globulaire. On remarque alors les différentes couleurs qui le tapisse. Les couleurs dites chaudes, le rouge, jaune ou orangé marquent les étoiles les moins chaudes, du sceau du déclin, tandis que les couleurs blanches ou bleutés sont l’apanage des étoiles les plus chaudes … Si l’une de ces étoiles a pu enfanter un système planétaire, ses occupants baignent en permanence dans la lumière des innombrables étoiles qui l’entourent. Il n’y aurait point de nuit. La lumière aveuglante de tous ces soleils les rendent probablement ignares de l’univers qu’ils habitent. En quelque sorte isolés du monde dans une tour étincelante de lumière stellaire !

Quant à nous, on ne peut que se réjouir de la beauté spectaculaire de cet environnement lointain, dense et surpeuplé. Ce n’est pas un pâle nuage détaché de la Voie Lactée mais une sphère peuplé de dizaines de milliers de diamants … Dans le fond, si on patiente encore quelques milliards d’années, cette région devrait compter autant de naine blanche muée en diamants qu’il y a d’étoiles aujourd’hui !

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xpidla_zoom-sur-l-amas-globulaire-m9_tech[/dailymotion]

Télécharger et/ou afficher l’image en haute résolution (10,3 Mb). “Version Zoomable”.

Crédit photo et vidéo : ESA/NASA/Hubble.

Tags from the story
, , , ,
More from X. Demeersman

Les encas d’astéroïdes du trou noir central observés avec le satellite NuSTAR

Grâce aux données collectées avec le nouveau satellite NuSTAR, les astronomes en savent un peu sur...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.