L’astéroïde Lutetia, vestige du système solaire jeune

Lutetia frolant une jeune planète du systéme solaire
Lutetia frôlant une jeune planète du système solaire, il y a plus de 4 milliards d'années

Une récente étude de Lutetia révèle que l’astéroïde long de 100 km a été créé dans le système solaire interne en même temps que les autres planètes telluriques.

Intriguant les astronomes depuis longtemps par sa composition physique rare et sa densité élevée, (21) Lutetia fait figure de cas très particulier dans la ceinture d’astéroïdes.

En combinant les données amassées par la sonde spatiale Rosetta qui a visité (21) Lutetia au cours du mois de juillet 2010 avec celles recueillies par plusieurs observatoires terrestres et spatiaux (Spitzer, NTT, …), une équipe de chercheurs a obtenu le plus large et complet spectre jamais réalisé d’un astéroïde.

Lutetia photographié par Rosetta lors de son survol
Lutetia photographié par Rosetta lors de son survol

D’une densité beaucoup plus élevée que celle de ses voisins de la ceinture principale d’astéroïdes, Lutetia se différencie nettement par ses caractéristiques physiques peu communs dans cette région du système solaire, entre Mars et Jupiter. De type chondrite à enstatites – ou chondrite de type E -, elles ne représenteraient qu’1 % de la population des astéroïdes.

Pour les chercheurs, tout indique que Lutetia s’est formée très tôt dans l’histoire du système solaire. Né à proximité du Soleil et de grande dimension (120 x 100 km), il a vraisemblablement été éjecté dans la ceinture d’astéroïdes, au-delà des planètes telluriques.
Ce sont les collisions de ce type d’’astéroïdes ou de météorites, leur agrégation, qui ont contribué à la formation de notre planète Terre ainsi qu’à celle de Mercure et de Vénus. La plupart de ces antiques corps rocheux ont disparu dans le chaos qui régnait dans le système solaire primitif, il y a environ 4,6 milliards d’années.

Lutetia représente donc un prototype rare qui a survécu à de longs périples à travers le système solaire interne. Un vestige précieux qui pourrait bien être la cible de futurs missions spatiales d’exploration et de retour d’échantillons. Aux yeux des scientifiques, Lutetia renferme la matière originelle et a de longues histoires à leur raconter, des histoires qui le relie à notre petite planète rocheuse devenue bleue.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=sW8NYaPKdCQ[/youtube]

Source : ESO/CNRS et l’Observatoire de Paris.

Crédit photo et vidéo : ESO.

More from X. Demeersman

En vidéo, aurore boréale au coeur de l’hiver

Florilège d’aurores boréales dans le ciel hivernal de la Finlande. Pas uniquement...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *