Le télescope WISE traque les astéroïdes potentiellement dangereux

Cartographie partielle des astéroïdes géo-croiseurs et potentiellement dangereux
Cartographie partielle des astéroïdes géo-croiseurs et potentiellement dangereux

Plusieurs milliers d’astéroïdes potentiellement dangereux gravitent autour de la Terre, à moins de 8 millions de km.

Tout le monde a déjà entendu parler des dinosaures, qui régnaient sur Terre il y a environ 65 millions d’années, anéantis vraisemblablement par l’impact d’une comète ou d’un astéroïde. Bien plus tôt dans l’histoire du système solaire, les astéroïdes, planétésimaux et débris de planètes s’abattaient par millions sur la Terre, Mars, Jupiter, … Un bombardement intensif dont témoigne, 4 milliards d’années plus tard, la surface lunaire par ses cicatrices. Plus rares aujourd’hui, les plus gros d’entre eux, toujours en circulation, représentent de sérieuses menaces pour la biosphère terrestre. Plus petits qu’une planète, ils n’ont aucune difficulté pour se cacher dans l’immense et sombre maquis interplanétaire, échappant de fait, à notre vigilance. Pour les débusquer, les scientifiques-chasseurs d’astéroïdes, scannent les cieux dans l’infrarouge. Seule possibilité de mettre en évidence ces petits corps rocheux – de quelques centaines de mètres à plusieurs dizaines de kilomètres de long – faiblement rayonnant dans un milieu froid et sombre.

Avec le télescope WISE (Wide-field Infrared Survey Explorer), une équipe d’astronomes a sondé notre obscur voisinage à la recherche d’astéroïdes potentiellement dangereux ou PHA (Potentially Hazardous Asteroids). Cette appellation désigne un sous-ensemble de la famille d’astéroïdes dit des “géo-croiseurs”, les « Near-Earth Asteroids”. Leur taille est supérieure à 100 mètres et ils circulent relativement prés de nous, à moins de 8 millions de kilomètres. En percutant la Terre, ils sont capables de détruire des régions entières, comme on peut s’en douter.

Basant leur étude sur un échantillon de 107 PHA, les chercheurs estiment à 4 700 (plus ou moins 1 500), le nombre de ces astéroïdes dangereux ! Ils pensent que 20 à 30 % seulement d’entre eux ont été identifiés.

Astéroïdes potentiellement dangereux
Vue de profil du systéme solaire et distribution des astéroïdes géo-croiseurs et du sous-ensemble des "astéroïdes potentiellement dangereux" (PHO) gravitant à moins de 8 millions de km de la Terre

Les scientifiques ont, par ailleurs, remarqué que la majorité des astéroïdes géo-croiseurs se promènent sur une orbite peu inclinée par rapport à celle de la Terre. Les observations montrent aussi que beaucoup d’entre eux brillent de la même façon, suggérant une nature voire une origine commune.

Connaitre la composition de ces roches extra-terrestres ne peut qu’améliorer la compréhension des conséquences d’un impact et aussi lever un bout de voile sur les origines de notre système solaire pas très ordinaire.

Crédit photo : NASA/WISE.

Tags from the story
, , , ,
More from X. Demeersman

Nouveau record de la galaxie la plus lointaine jamais observée

Tout au long de sa carrière, Hubble n’a eu de cesse de...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *