Le satellite Kepler découvre une planète tellurique et brulante

Kepler 10 b

La NASA a annoncé la découverte faite par le télescope Kepler d’une exoplanète tellurique d’un genre particulier.

Kepler 10 b est la deuxième planète tellurique découverte à ce jour ! Sa taille 1,4 fois supérieure à celle de la Terre la rapproche beaucoup de notre petite planète bleue or sa masse estimée à 8,8 grammes par centimètres cube ce qui en fait un monde exclusivement métallique … En orbite autour d’une étoile similaire au Soleil (mais déjà âgée de 11 milliards d’années) à une distance de 4,4 millions de kilomètres, la planète solide a probablement une température qui s’élève à plus de 2 500° C du côté exposé à son étoile. Les astronomes qui l’ont découvert en mai 2009 et qui viennent d’en officialiser l’existence pensent que ce monde ne peut être composé que de métal en fusion (vraisemblablement du bronze), seule matière pouvant résister à pareilles températures. Si roches il y a eut, elles se sont probablement envolées ou plutôt, ont été arrachées par les vent violents de l’étoile … Kepler 10 b est une planète écorchée, envahie de métal liquide et brulant, une « Vulcain » d’un autre système planètaire.
Le satellite Kepler est un grand chasseur de planètes extrasolaire par transit. Kepler 10 b a été remarqué par la baisse de luminosité, infime soit-elle, causée par son passage devant l’étoile de la constellation du Cygne. Située à 560 années-lumière de nous, la planète infernale, métallique et certainement pas rocheuse, met moins d’un jour pour tourner autour de son étoile. A titre de comparaison, Mercure qui est la planète la plus proche du Soleil (58 millions de km) gravite autour de celui-ci en 88 jours. Sa densité est la plus élevée de toutes les planètes du système solaire : 5,4 grammes par centimètres cube. Ce qui parait peu en regard de cette lointaine planète brulante appartenant à un ensemble dominé par une étoile en déclin.
La nature singulière de cette planète interroge beaucoup les chercheurs : s’agit-il d’une « Jupiter chaude » qui a totalement perdue son atmosphère ou encore d’une ancienne planète rocheuse soumise aux tempêtes de son étoile.
En vidéo, illustration de la planète Kepler 10 b en rotation autour d’une étoile à 560 années-lumière de nous.
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=p94KhNhMVuQ[/youtube]
Crédit photo : Kepler/NASA.
More from X. Demeersman

Fin de la mission Phoenix Mars Lander

La NASA a récemment déclarée avoir perdue le contact avec le robot...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *