La Terre et la Lune photographiées par la sonde Osiris-Rex

Osiris-Rex était à 170.000 km de la Terre quand cette image a été prise avec la MapCam de la suite d’instruments Ocams (Osiris-Rex Camera Suite) -- Crédit : NASA, GSFC, University of Arizona

En route vers l’astéroïde Bennu pour l’étudier et aussi en rapporter des échantillons, la sonde Osisris-Rex a fait un petit détour par la Terre, le 22 septembre dernier.

Lancée le 8 septembre 2016, Osiris-Rex est revenue ce vendredi 22 septembre 2017 survoler notre Planète. À 18 h 52 (heure de Paris), la sonde spatiale atteignait sa plus petite distance avec la surface terrestre : 17.237 km juste au sud du Cap Horn, en direction de l’Antarctique. Le vaisseau s’est ensuite éloigné, filant vers le nord, en passant au-dessus du vaste océan Pacifique.

L’image ci-dessous a été prise quelques heures après qu’Osiris-Rex est accompli son assistance gravitationnelle, une opération « fondamentale » visant à accélérer — et aussi ajuster — son voyage vers Bennu. La sonde était alors à quelque 170.000 km de notre petite boule bleue. Pour les équipes de la mission, ce rendez-vous était aussi l’occasion de tester et calibrer les différents instruments.

La Terre et la Lune photographiées par Osiris-Rex à 1,3 millions de km — Crédit : NASA

Osiris-Rex en route vers un astéroïde potentiellement dangereux

Clin d’œil à la grande divinité égyptienne, le nom Osiris-Rex est l’acronyme de Origins, Spectral Interpretation, Resource Identification and Security – Regolith Explorer. Sa mission est d’approcher et étudier l’astéroïde potentiellement dangereux 1999 RQ36 — c’est l’un des plus menaçants : il y a une chance sur 2.500 qu’il entre en collision avec la Terre au XXIIe siècle —, baptisé en 2013 Bennu (ou Bénou), en référence à l’oiseau figurant l’âme dans la mythologie égyptienne. La sonde spatiale devrait arriver à destination fin 2018. Au terme de sa mission, en 2023, un échantillon de la surface de ce géocroiseur sera expédié vers la Terre pour analyse. « Nous allons à Bennu parce que nous voulons savoir de quoi il a été témoin au cours de son évolution » expliquait Edward Beshore, chercheur principal adjoint de la mission.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2017 Xavier Demeersman
Tags from the story
, , ,
More from X. Demeersman

Périple de Curiosity photographié depuis l’espace

[vc_row][vc_column][vc_column_text] Curiosity observé depuis l’espace par la sonde spatiale Mars Reconnaissance Orbiter....
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *