La galaxie Centaurus A diggére une galaxie spirale

centaurusa_1
La galaxie elliptique géante Centaurus A dans le visible et l'infrarouge (cliquez pour agrandir)

Visible dans le ciel de l’hémisphère sud, Centaurus A est la galaxie elliptique géante la plus proche de nous, à environ 11 millions d’années-lumière. Depuis sa découverte en 1827 et les premières observations approfondies en 1847 par l’astronome John Herschel, Centaurus A ne cesse d’intriguer et de fasciner la communauté scientifique. Les images réalisées dans le visible (voir liens ci-dessous pour les images) nous montre une grande densité d’étoiles, très lumineuse, barrée par des nuages immenses de poussières et de gaz. Une forme de mur ou de barrage infranchissable, opaque, empêchant de voir ce qui se cache au-delà, au centre de ce large corpus stellaire.

Cependant, les techniques d’aujourd’hui conjuguées aux images réalisées dans le proche infrarouge avec le New Technology Telescope (NTT) de 3,53 mètres de diamètre situé à l’Observatoire de La Silla ont permis de mettre en évidence une structure annulaire riches de millions d’étoiles, ponctuée de nombreux amas ouverts. Des observations qui corroborent celles réalisées par le télescope spatial Spitzer en 2004 et celles du satellite Infrared Space Observatory (ISO) de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) qui révéla une structure vaste d’environ 16 500 années-lumières. Les astronomes en charge de cette récente publication (Jouni Kainulainen, João Alves, Yuri Beletsky, …) parlent des restes en cours de digestion d’une petite galaxie spirale. Cela a pu se produire entre 200 et 700 millions d’années en arrière. La nouvelle technologie qui a servie à créer cette image en haute-résolution rend très les scientifiques très optimistes quant à l’observation de nuages gigantesque du même type, au cœur d’autres galaxies lointaines. « Savoir comment ces nuages géants se forment et évoluent c’est comprendre comment les étoiles se forment dans les galaxies », avancent-ils.

A noter qu’un trou noir supermassif le cœur de cette galaxie elliptique. Sa masse vaut, selon les estimations, 200 millions de fois celles de notre Soleil. C’est 50 fois plus que le trou noir tapi au centre de notre galaxie ! Cela en fait donc une galaxie très active qui est une des sources radio les plus importantes du ciel austral ! D’énormes jets de matières de 30 000 années-lumière de longueur sont observés dans le rayonnement x et en émissions radio (voir l’image).

Voir l’image de la galaxie Centaurus A dans le visible obtenue par le télescope spatial Hubble.

Image de Centaurus A dans le visible obtenue par le Very Large Telescope (VLT).

La galaxie Centaurus A vue dans l’infrarouge par le télescope spatial Spitzer.

Ci-dessous, vidéo montrant Centaurus A dans le visible et l’infrarouge. Vidéo créée par l’ESO.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=3x0f8sEvWYE[/youtube]

Crédit photo : ESO/Y. Beletsky.

Tags from the story
, , , , ,
More from X. Demeersman

100 nouvelles exoplanètes découvertes par le satellite Kepler

La chasse aux exoplanètes menée avec le satellite Kepler continue d’être fructueuse....
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *