L’étoile à la rotation la plus rapide jamais observée

Etoile à rotation très rapide
Au sein de la nébuleuse de la Tarentule, l'étoile à la rotation la plus rapide jamais observé

Découverte dans la nébuleuse de la Tarentule, de l’étoile à la vitesse de rotation la plus élevée jamais observée : 2 millions de km par heure.

En sondant les entrailles de la vaste nébuleuse de la Tarentule, impressionnant foyer de formation d’étoiles au sein de la galaxie naine du Grand Nuage de Magellan (une petite galaxie voisine visible dans le ciel de l’hémisphère sud) à 170 000 années-lumière de nous, une équipe d’astrophysiciens a “mis la main” sur l’étoile la plus rapide jamais observée.

A ce jour, cette singulière étoile nommé VTFS 102 (VLT-FLAMES Tarantula Survey) pulvérise tous les records de vitesse de rotation connus et fait figure d’anomalie dans le zoo des espèces stellaires. De 25 fois la masse du Soleil, elle tourne sur elle-même à la vitesse étonnante de 2 millions de km par heure, ce qui représente 300 fois la vitesse de rotation de notre modeste étoile. VTFS 102 n’est pas loin de se “dé-tricoter” …, la force centrifuge pourrait éjecter une partie de sa masse.

Comment cela est-il possible ? En quête d’un scénario solide pour expliquer ce comportement inhabituel, encore jamais observé, l’équipe de chercheurs a scruter l’environnement de l’étoile. La présence d’un pulsar et de restes de supernova tout proches, suggèrent qu’il n’y a pas si longtemps de cela, cette gigantesque étoile 100 000 fois plus lumineuse que le Soleil était accompagnée d’une autre étoile … Ensemble il formaient un couple stellaire, communément appelé étoiles doubles ou système binaire. Cette compagne très probable, après seulement 10 millions d’années de vie, aurait d’abord déversé une partie de son enveloppe externe et ainsi, par ce processus, augmenter la vitesse de rotation de VTFS 102, puis ensuite explosé violemment ! Actuellement, l’étoile massive découverte par les astronomes avec le Very Large Telescope (VLT) se déplace dans l’espace plus lentement (228 km/s.) que ses plus proches voisines, autres monstres accouchés dans le gigantesque brouillard gazeux de la nébuleuse de la Tarentule. Cette région du ciel regorge des cas extraordinaires comme l’étoile la plus massive connue, RMC 136a, 320 fois la masse du Soleil dans l’amas ouvert NGC 3603, prodigieuse grappes d’étoiles issues de la nébuleuse.

Source : ESO.

Crédit photo : ESO/M.-R. Cioni (VISTA Magellanic Cloud survey)/Cambridge Astronomical Survey Unit.

Tags from the story
, , ,
More from X. Demeersman

Au pied du plus grand volcan du système solaire : le Mont Olympe

Les flancs sud-est d’Olympus Mons photographiés par Mars Express. Si vous cherchez...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *