Ephémérides Décembre 2010

Événements et phénomènes astronomiques à observer au cours du mois de décembre 2010

Eclipse partielle de Lune
Eclipse partielle de Lune
  • 1er décembre : En deuxième partie de nuit, la Lune est en conjonction avec Saturne.
  • 2 décembre : En fin de nuit, la Lune est visible à proximité de l’étoile Spica, la plus brillante de la constellation de la Vierge.
    A l’aube, la Lune est en conjonction avec Vénus.
    15 éme anniversaire du lancement de la sonde spatiale SOHO, observatoire solaire prolifique dont la mission a été prolongée plusieurs fois.
  • 3 décembre : Maximum de luminosité de Vénus (magnitude -4,6) !
  • 5 décembre : Nouvelle Lune.
  • 7 décembre : Au crépuscule, au dessus d’un horizon sud-ouest dégagé, un fin croissant lunaire est observable à côté de Mercure.
    Il y a 15 ans, la sonde spatiale Galileo s’insérait en orbite autour de Jupiter pour une longue exploration de la planète géante et de ses nombreux satellites naturels.
  • 11 décembre : Première partie de nuit, la Lune est en conjonction avec Neptune (celle-ci est invisible à l’œil nu).
  • 13 décembre : Premier Quartier de Lune.
    Notre satellite naturel est au plus loin de la Terre (apogée) à 404 386 kilomètres.
    Première partie de nuit, la Lune est en conjonction avec Jupiter.
    Visible dans un instrument : tous les satellites galiléens (du plus proche au plus loin : Io, Europe, Ganymède et Callisto) de Jupiter sont visibles alignés à l’ouest de la planète géante.
  • 14 décembre : La Lune est en conjonction avec Uranus (celle-ci est invisible à l’œil nu).
    Toute la nuit, maximum de l’essaim d’étoiles filantes « Les Géminides ». Possibilité d’en voir jusqu’à 120 par heure ! Enthousiasme à nuancer toutefois car la Lune gibbeuse peut gêner dans l’observation.
  • 15 décembre : Il y a 40 ans, la sonde spatiale soviétique Venera 7 fut la première à se poser à la surface de la planète la plus chaude du système solaire, Vénus.
  • 18 décembre : Le Soleil arrive dans la constellation du Sagittaire.
    A observer dans un instrument, nouvel alignement des satellites galiléens, cette fois, à l’est de Jupiter.
  • 19 décembre : Première partie de nuit, la Lune est visible à côté de l’amas ouvert les Pléiades.
  • 21 décembre : Solstice d’hiver dans l’hémisphère nord. Jour le plus court de l’année.
    Pleine Lune.
    Celle-ci est au plus prés de la Terre (périgée), à 368 454 kilomètres.
    Deuxième partie de nuit : éclipse partielle de Lune (en Europe, totale pour les habitants de l’Amérique du Nord).
    Nouveau survol d’Encelade, satellite de Saturne, par la sonde spatiale Cassini.
  • 27 décembre : La Lune est en conjonction avec la planète naine Junon (celle-ci est invisible à l’œil nu).
  • 28 décembre : Dernier Quartier de Lune.
  • 29 décembre : La Lune est en conjonction avec Saturne.
  • 31 décembre : La Lune est en conjonction avec Vénus.

Quelles sont les planètes visibles ce mois-ci ?

  • Mercure est observable au début du crépuscule entre le 1er et le 10 décembre (plus longue élongation à l’est du Soleil).
  • Vénus est visible à l’aube.
  • Mars est impossible à observer.
  • Jupiter est visible dès le coucher du Soleil. La planète géante demeure le premier astre à briller au crépuscule.
  • Saturne est visible en deuxième partie de nuit dans la constellation de la Vierge.
  • Uranus est visible dans la constellation des Poissons, non loin de Jupiter. Invisible à l’œil nu, un instrument est nécessaire pour l’observer.
  • Neptune est visible dans la constellation du Verseau. Invisible à l’œil nu, un instrument est nécessaire pour l’observer.

En complément :
Le logiciel gratuit Stellarium (Mac, Windows, Linux) vous permet de visualiser le ciel, les étoiles et les constellations à n’importe quelle heure de la journée.

Deep Sky Observing passe en revue les 110 objets du célèbre catalogue de Messier.

Je vous invite aussi à parcourir l’excellent site Shadow and Substance où de nombreuses animations illustrent les principaux phénomènes planétaires du mois et de l’année en cours : éclipses de Soleil, éclipses de Lune, étoiles filantes, occultation des satellites de Jupiter, etc.

Éphéméride rédigé à partir de l’indispensable « Guide du Ciel » de Guillaume Cannat.

[amazon-product align= »center » alink= »#701809″ region= »fr » tracking_id= »lecosm-21″]295133656X[/amazon-product]
More from X. Demeersman

Découverte de molécules organiques dans l’atmosphère d’une exoplanète

Située pas très loin de la Terre, à environ 150 années-lumière, dans...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *