En photos : pluie d’étoiles filantes les Géminides

© Jeff Dai
Geminid Meteor Shower 2014
Géminides photographiées par Jeff Sullivan

Les plus beaux clichés d’astrophotographes de l’essaim météoritique des Géminides en 2014.

Comme chaque année, entre le 4 et le 18 décembre, les amateurs d’étoiles filantes furent émerveillés par les Géminides. En 2014, le pic de cet essaim météoritique attendu dans la nuit du 13 au 14 décembre s’est dédoublé pour être plus intense encore le lendemain. Selon l’International Meteor Organization (IMO) qui compile les observations du monde entier dans ce domaine, environ 150 météores par heure furent relevés aux premières heures du 14 décembre et près de 200, 24 heures plus tard… Ce fut vraisemblablement la plus belle pluie d’étoiles filantes de l’année.
Sans doute, n’en avez-vous jamais entendu parler. Certes, la météo dans l’Héxagone était dans l’ensemble défavorable, mais l’essaim gagne à être connu, autant que celui des Perséides lequel, beaucoup plus médiatisé, occupe nos soirées du début à la mi-août.

Double voire triple pic d’activité des Géminides 2014

Le responsable de cette activité météoritique élevée se nomme 3200 Phaethon. A la différence des autres courants de débris qui croisent l’orbite terrestre, celui-ci n’est pas une comète ou, du reste, pas une comète comme les autres, car il apparait comme un corps rocheux du même type que les astéroïdes qui se promènent entre Mars et Jupiter. S’agirait-il alors d’une comète asséchée ? Certains le pensent, mais d’autres, qui ont étudié son périple de 1,4 an autour de notre étoile, jusqu’à une distance inférieure à celle de l’orbite de Mercure, estiment que la brulure du Soleil est à l’origine de cette dispersion massive de débris. Ainsi, chaque année, une partie de ces particules viennent-elles s’échouer dans l’atmosphère de notre planète. Et c’est parce que nous les voyons surgir en direction de la constellation des Gémeaux (Gemini) lequel se hisse au-dessus de l’horizon nord-est, qu’elles sont appelées Géminides.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2014 Xavier Demeersman
More from X. Demeersman

Autour de Saturne : Cassini sonde la plus grande mer d’hydrocarbures de Titan

Au cours de son 104e survol de Titan, Cassini a observé des...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *