Découverte d’une exoplanète habitable

Exoterre autour de l'étoile Gliese 581
Exoterre autour de l'étoile Gliese 581

Ca fait rêver ! Michel Mayor qui a découvert la toute première exoplanète en 1995 à  l’Observatoire de Haute-Provence, marque – avec son équipe qui a travaillée à l’Observatoire de la Silla au Chili – une nouvelle fois l’histoire de l’astronomie avec la découverte d’une exoterre ou « superterre » « habitable ». Ce n’est pas très loin d’ici, à  environ 20,5 années-lumière soit 200 000 milliards de km, autour de l’étoile Gliese 581 qui est une naine rouge, étoile moins lumineuse et moins chaude que la nître. La planète en question, portant pour l’instant le nom de Gl 581c, serait 1,5 fois plus grande que la Terre et d’une masse 5 fois supérieure, d’où ce nom de « superterre » pour la qualifier. Il faut rappeler que Michel Mayor avait découvert auparavant 2 autres planètes, plus grosses et massives encore autour de cette même étoile. Celle-ci ne brillant pas aussi fort que le Soleil peut parfaitement chauffer la surface et l’atmosphère de la planète à  une température certainement comprise entre 0ù et 40°C. La « superterre » ne serait éloignée que de 10,3 millions de km de son étoile et bouclerait une révolution en 13 jours, ce qui donnerait une « année » très courte ! Pour comparer avec notre système solaire, Mercure est située à  environ 50 millions de km du Soleil et la Terre à  150 millions de km !

Les observations de l’équipe franco-suisse amènent à  penser que les conditions sont réunies pour que cette planète soit « habitable ». « Il est presque certain que nous avons affaire à  une planète rocheuse » estime Michel Mayor, ajoutant que …« une chose est sûre : elle est trop peu massive pour être constituée de gaz. »

Voilà  une découverte à  laquelle on s’attendait, que tout astronome imagine et rêve de faire … !

Qui n’a jamais imaginé que d’autres mondes puissent être habité ?!

Bien entendu, il ne s’agit que de fortes probabilités que cette planète puisse y abriter de la vie, les astronomes parlent de planète « habitable » et personne ne sait s’il y a de la vie, personne ne l’a vue !

A présent, toute la planète Terre bruisse de cette nouvelle formidable et il faudra environ 20 ans pour que les habitants – si bien sûr il y en a, capables de comprendre nos messages et émissions TV – de cette planète soient prévenus qu’on les a repéré !

Mais à quoi peuvent-ils ressembler ? C’est un monde peut-être entièrement couvert d’eau, de mers et d’océans ou alors comme le naître, fait et pétri de continents entourés d’eau … ?

C’est un monde aussi où la lumière est complètement différente de celle qui nous éclaire sur Terre : plus rouge et moins forte …

Un monde qui n’a sans doute pas la même pression atmosphérique ni la même attraction, pas la même composition d’atmosphêre …

Et puis, c’est peut-être un monde beaucoup plus ancien que le notre, formé à  un âge beaucoup plus reculé que le système solaire, ou alors au contraire, un monde encore jeune ?!

Tellement de probabilités ! L’imagination s’en donne à  coeur joie ! Quoi qu’il en soit, cette planète sera l’une des cibles privilégiées des astronomes en quête d’exoterres, curieux de visiter l’ailleurs. Les nouvelles générations de télescopes les y aideront, étanchant leur soif – et la notre – de connaissances ! 250 exoplanètes découvertes et ça ne fait que commencer ! Combien d’autres planètes « habitables » à  découvrir dans notre voisinage ?

20 années-lumières, c’est très peu au regard de la galaxie, mais pour l’être humain, ça représente une distance encore infranchissable avec nos sondes et fusées, comptez à peu près 360 000 ans de voyage à  bord d’une sonde spatiale et plus de 220 millions d’années si vous voulez voyager en voiture ! A la vitesse de la lumière, il ne faut que 20 années pour l’atteindre !

C’est l’un des systèmes extrasolaires les plus proches de nous, ce qui en fait une superbe cible pour étendre nos connaissances sur les exoplanètes et sur ce que celle-ci cache encore aux yeux de nos télescopes !

Ecouter la 1ère et 2éme partie de l’émission de Ciel et Espace Radio avec Michel Mayor sur cette découverte.

Crédit photos : ESO.

More from X. Demeersman

219 millions d’étoiles relevées dans une portion de la Voie lactée

Dans un sondage d’une petite partie de la moitié nord de la...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *