De l’hypothétique existence de la planète Tyche

Illustration de l’hypothétique neuvième planète, cachée dans les confins du Système solaire, à environ 1.000 fois la distance entre la Terre et le Soleil — Crédit : Caltech, R. Hurt (IPAC)
distance dans le système solaire
Echelle des distances en unité astronomique dans notre système solaire

Existence très contestée d’une neuvième planète nommée Tyché au-delà du nuage de Oort. Science-fiction ou réalité ?

Une planète quatre fois plus grande que Jupiter se cacherait au fin fond du système solaire ? C’est ce qu’affirment de nouveau John Matese et Daniel Whitmire de l’Université de Louisiane. Dans l’article publié dans le quotidien britannique The Independent, les deux chercheurs évoquent l’existence d’une planète super-géante nommée Tyché (divinité grecque de la chance), entre une et quatre fois la masse de Jupiter, située aux confins du système solaire, quelque part dans le vaste nuage de Oort. Sa distance représenterait 500 fois celle qui sépare Neptune du Soleil (ou 300 fois la distance Soleil-Pluton), soit environ 2 500 milliards de kilomètres (un quart d’une année-lumière !). Une année passée sur cette hypothétique planète durerait 1,8 millions d’années terrestres ! Telle est, en tout cas, la durée estimée de sa « révolution tranquille » autour de notre étoile. Selon les auteurs, la planète est en passe d’être confirmée par les observations infrarouge du satellite Wide-field Infrared Survey Explorer (WISE), ce qu’a immédiatement démenti l’équipe en charge de la mission. Si Tyché existe vraiment, les données acquises avec WISE au cours des multiples campagnes d’observation qui embrassent l’ensemble de la voûte céleste dans le rayonnement infrarouge l’ont certainement enregistré. En plus d’une année (la mission a été lancée en décembre 2009), WISE a fait la découverte de 20 comètes, 134 corps solides rôdant entre la Terre et Mars et plus de 33 000 astéroïdes ! Impossible donc, qu’elle est échappée à la sensibilité de ses caméras.
A ce jour, les pairs des deux chercheurs sont en grande majorité sceptique. Ils ne partagent pas cette hypothèse et déplorent un manque de preuves manifeste, les jugeant trop faibles.

Cela fait plusieurs années que Matese et Whitmire enquêtent sur les perturbations gravitationnelles dans le nuage de Oort, notamment sur les comètes à longue période. Ce milieu glacé, situé bien au-delà de Pluton, Eris, Sedna et de la ceinture de Kuiper, abrite en effet des centaines de milliers de comètes potentielles. Leurs orbites inclinées et dérangées intriguent beaucoup. Les observations des chercheurs, étayées de calculs, les invitent à penser qu’une une planète massive jouant ce rôle perturbateur se cache dans ces régions reculées.

Il n’y a pas si longtemps, les deux professeurs tablaient sur l’existence d’une naine brune, étoile-soeur du Soleil (compagnon ?) gravitant discrètement aux frontières connues du système solaire, pour expliquer ces perturbations. Certes de petite masse et de faible luminosité, l’étoile nommée Nemesis « touillerait » le nuage de Oort lorsqu’elle le traverse …

Loin d’être confirmée, l’hypothétique Tyché fait beaucoup parler d’elle sur le net, égayant surtout les partisans de l’existence d’une « planète-fantôme » (?!) appelée Nibiriu. Celle-ci serait (et aurait été dans le passé) une menace pour notre Terre. Devinez quand intervient la prochaine ?! En 2012 !
Pas de panique, il est impossible qu’une planète que nul n’a jamais observé puisse soudainement, surgissant d’on ne sait où, venir à notre rencontre. En outre, si Tyché existe, elle est bien trop loin de nous. Imaginez !, elle voguerait à des centaines de milliards de kilomètres de nous, littéralement aux frontières du système solaire. Comment pourrait-elle se précipiter sur nous sans que nous nous en rendions compte ?

Quoi qu’il en soit, les responsables de la mission WISE seront en mesure, d’ici à 2013, de préciser si la planète géante et gazeuse Tyché est réelle ou fictive.

—-

Mis-à-jour 2016 : A-t-on découvert une neuvième planète dans le Système solaire ?

Tags from the story
, ,

6 Comments

  • Je n’est jamais cru a la fin du monde si la fin du monde arrive elle n’arrivera pas par le ciel, mais par les humain eux meme. Je suis totalement d’accord avec vous.

  • Apparemment, la mission WISE est incapable de traiter en temps réel le flux de données que lui fournit le téléscope. On ne peut donc être certain de l’existence ou de l’absence d’un objet céleste massif mais seulement visible en infrarouge. L’histoire de la science regorge de ces affirmations péremptoires qui n’ont pas résisté à l’épreuve des faits.

  • S’il existe un objet suffisamment massif pour perturber les comètes potentielles de cette région, par quoi ou comment cet objet peut-il être lui-même perturbé et quelle est la probabilité qu’il vienne ensuite percuter notre planète ?

  • Premièrement:
    si il y avait une planète de 4 jupiters foncant droit sur la Terre(ce qui est improbable)elle pourrait tous simplement la satteliser.

    Deuxieumement:
    pourqoi tous doit toujours tomber sur la Terre???????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *