Dans l’intimité d’étoiles naissantes

La nébuleuse NGC 6729
La nébuleuse NGC 6729 située à seulement 420 années-lumière de nous

Naissance agitée d’étoiles à quelques cenaines d’années-lumière de nous.

Classée troisième au palmarès de « les trésors cachés », cette image (réalisée avec le Very Large Telescope, VLT) ressortie des tiroirs de l’ESO et patiemment retravaillée par l’astronome amateur et photographe Sergey Stepanenko, nous fait littéralement entrer dans l’intimité de la nébuleuse NGC 6729. Située dans la constellation de la Couronne Australe, c’est une nébuleuse à émission et par réflexion très proches de nous et, par conséquent, l’une des plus étudiée : seulement 420 années-lumière nous en sépare !

Dans cette « cours » où brillent de nombreuses « étoiles nouveau-né », on peut distinguer quelques cas d’objets dits de « Herbig-Haro ».
Les vents expulsés par les plus jeunes étoiles frôlent le million de kilomètres par heure ! Déferlant sur plusieurs milliards de kilomètres, ils s’abattent et bousculent localement le gaz de la nébuleuse (véritable substrat dans lequel se forge les étoiles) et créent ces intrigants arcs lumineux – empreintes des puissantes ondes de chocs qui labourent cette partie de la nébuleuse – qui s’imposent dans ce paysage qui nous demeure invisible à nos petits yeux d’homo sapiens !

Télécharger l’image en haute-résolution (1,4 Mb).

Source : ESO.

Crédit photo : ESO/Sergey Stepanenko.


Tags from the story
, ,
More from X. Demeersman

De mystérieuses ondulations autour d’une très jeune étoile

Des ondulations dans le disque de poussières de la très jeune étoile...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *