Cartographie complète de l’astéroïde Vesta

A travers l’Atlas complet récemment publié, parcourez Vesta, le deuxième plus grand objet de la ceinture d’astéroïde.

A l’occasion de la European Planetary Science Congress 2013 (EPSC) qui s’est déroulée à Londres du 8 au 13 septembre, le professeur Thomas Roatsch a rendu public un jeu de 29 cartes en haute résolution de l’astéroïde Vesta.

Photographiée sous toutes les coutures à une relative basse altitude (210 km) par la sonde spatiale DAWN, Vesta — deuxième plus gros corps rocheux de la ceinture d’astéroïde, de plus en plus considéré comme une proto-planète — se dévoile sous l’oeil méticuleux des planétologues.

L’instrument Framing Camera a ainsi collecté plus de 10 000 images dans le cadre de la campagne Low Altitude Mapping Orbit (LAMO) qui s’est déroulée tout au long de la saison hivernale de l’astéroïde. Des mosaïques de 400 images en moyenne sont réunies pour chaque carte. Un centimètre représente deux kilomètres dans la réalité (échelle 1:200 0000).

“L’Atlas montre combien sont extrêmes les terrains sur un corps de la taille de Vesta.” commente le planétologue Thomas Roatsch (Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt). “Rien que pour la projection du pôle sud, les contours du cratère Severina atteignent une profondeur de 18 kilomètres ; à une centaine de kilomètres de là, la crête montagneuse s’élève à 7 kilomètres au-dessus du niveau de référence de l’ellipsoïde” ! Une terre de contraste en effet (à voir et à revoir aussi en rotation ici) qui n’a probablement pas connu beaucoup de modifications depuis l’aube du système solaire. En référence à la mythologie gréco-romaine à qui l’astéroïde d’environ 530 kilomètres de diamètre doit son nom (Hestia/Vesta), toutes les formations géologiques à sa surface portent le nom de vestales romaines (nomenclature approuvée par l’Union Astronomique Internationale).

En complément de ces précieuses données géographiques, le professeur Alessandro Frigeri a, quant à lui, présenté une série de 84 cartes dévoilant Vesta sous l’angle spectrographique. Autrement dit, sa composition minéralogique qui affleure en surface. “En comparant les données spectrales avec les images de Vesta prises par la Framing Camera, nous pouvons établir une corrélation entre la minéralogie et les principales caractéristiques topographiques de l’astéroïde.”

La sonde spatiale DAWN a quittée Vesta il y a maintenant un an (en septembre 2012) et se dirige à présent vers Cérès, planète naine et objet dominant de la ceinture d’astéroïde, qu’elle devrait atteindre au début de l’année 2015.

Retrouvez toutes les cartes de Vesta sur le site officiel de la sonde spatiale DAWN.

Crédit photo : NASA/JPL.

Tags from the story
, , , ,
More from X. Demeersman

Les extensions architecturales de Dubaï

Le satellite européen d’observation terrestre Envisat a capturé cette image d’une partie...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *