La constellation du Scorpion : emplacement, étoiles et origines

La constellation du Scorpion se trouve dans le ciel du sud mais peut également être observée depuis l’hémisphère nord.

Le Scorpion a une forme particulière et est donc assez facile à repérer. Il suffit de chercher un motif d’étoiles en forme de J entre les constellations Balance (les écailles) et Sagittaire, et sous une autre constellation appelée Ophiuchus.

La nébuleuse du Scorpion en données:

  • Abréviation : Sco
  • Symbolisme : Le Scorpion
  • Ascension droite : 16.8875h
  • Déclinaison : −30.7367°
  • Quadrant : SQ3
  • Taille : 497 degrés carrés (33ème plus grande)
  • L’étoile la plus brillante : Antares
  • Objets Messier : 4
  • Douches de météores : Scorpions alpha ; Scorpions oméga

Scorpius est l’une des constellations du zodiaque, cataloguée pour la première fois par l’astronome grec Ptolémée au 2e siècle. Cette constellation est antérieure aux Grecs et c’est l’une des plus anciennes constellations connues.

Parce que cette constellation est nichée si près du cœur de la Voie lactée, la constellation du Scorpion contient de nombreux objets du ciel profond. Parmi ceux-ci, on trouve les amas ouverts Messier 6 et Messier 7, et les amas globulaires Messier 4 et Messier 80.

Le nom est le latin de scorpion, ou littéralement traduit par « créature au dard brûlant ». Il y a au moins 18 étoiles brillantes qui composent le corps courbe du scorpion étoilé. Le scorpion est la constellation la plus méridionale du zodiaque.

Les Sumériens l’appelaient GIR-TAB, ou « le scorpion ». Cependant, nous associons communément cette constellation aux origines grecques, associées à l’histoire d’Orion dans la mythologie grecque.

Emplacement et meilleur moment pour voir la constellation du Scorpion

Emplacement de la constellation du Scorpion

Scorpius est la 33e constellation en taille, occupant une surface de 497 degrés carrés. Elle se trouve dans le troisième quadrant de l’hémisphère sud (SQ3) et peut être observée à des latitudes comprises entre +40° et -90°.

Les constellations voisines sont l’Ara, la Corona Australis, la Balance, le Lupus, la Norma, l’Ophiuchus et le Sagittaire. Une très petite partie de la constellation du Scorpion se trouve au nord de l’écliptique ou de la trajectoire du soleil dans le ciel.

Depuis l’hémisphère nord la constellation du Scorpion est plus visible en regardant vers le sud pendant les mois de juillet et août, vers 22 heures. La constellation du Scorpion reste visible dans le ciel nocturne de l’hémisphère nord jusqu’à la mi-septembre

Dans l’hémisphère sud, la constellation du Scorpion apparaîtra très haut dans la partie nord du ciel jusqu’au mois de septembre.

Les étoiles les plus brillantes de la constellation du Scorpion forment une forme de J dans le ciel nocturne. L’étoile rouge vif, Antarès, est placée dans le ciel à l’endroit où le cœur du scorpion devrait se trouver. Certains astronomes associent également cette étoile rouge rubis à un « rival de Mars » en été.

Deux étoiles composent le dard en forme d’hameçon du scorpion, Shaula et Lesath. Ces deux étoiles se trouvent dans le courant d’étoiles denses de la Voie lactée, ce qui signifie que de nombreux amas d’étoiles intéressants sont à proximité.

Deux pluies de météores sont associées à la constellation :

  • les scorpions Alpha
  • les scorpions Omega.

Les principales étoiles de la constellation du Scorpion

étoiles de la constellation du Scorpion

Ces 3 étoiles marquent la trace de l’hameçon, en commençant par Dschubba au sommet de la constellation, le « dard » jusqu’à Antares le « Coeur » et en finissant par Shaula située au bas de l’hameçon.

Dschubba (Delta Scorpii)

Delta Scorpii a la classification stellaire B0.3 IV et se trouve à environ 490 années-lumière. Elle a une magnitude visuelle de 2,307. L’étoile a un compagnon de classe B en orbite autour d’elle tous les 20 jours, et une autre étoile sur une orbite très excentrique qui tourne autour de l’étoile primaire tous les 10 ans.

Le nom traditionnel de Delta Scorpii, Dschubba (ou Dzuba) vient de l’arabe jabhat, qui signifie « le front », en référence au front du scorpion. Parfois, l’étoile est également connue sous le nom d’Iclarcrau ou Iclarkrav.

Antares (Alpha Scorpii)

Cette étoile est l’étoile la plus célèbre et la plus brillante de la constellation du Scorpion. Antarès est une étoile supergéante rouge d’une magnitude visuelle de 0,96, située à environ 550 années-lumière du Soleil.

C’est l’étoile la plus brillante de la constellation du Scorpion et la 16e étoile la plus brillante du ciel nocturne.

Antarès est l’une des quatre étoiles de première magnitude situées à moins de 5° de l’écliptique, avec Aldebaran dans la constellation du Taureau, Spica dans la Vierge et Regulus dans le Lion. Antarès se trouve à côté de l’amas globulaire M4 dans Scorpius.

Il peut être occulté par la Lune et très rarement par Vénus. (La dernière occultation enregistrée par Vénus a eu lieu le 17 septembre 525 avant J.-C.)

Antarès est le membre le plus massif, le plus brillant et le plus évolué de l’association Scorpius-Centaure, l’association stellaire OB la plus proche du système solaire. L’étoile appartient à la classe spectrale M1.5lab-b et a un rayon d’environ 883 fois le rayon solaire.

Elle est environ 10 000 fois plus lumineuse que le Soleil, et possède entre 15 et 18 masses solaires. L’âge de l’étoile est estimé à environ 12 millions d’années.

Antares est classée comme une étoile variable irrégulière lente de type LC. La magnitude de l’étoile varie lentement de 0,88 à 1,16. Elle a une étoile compagnon, Antares B, à environ 529 unités astronomiques (UA) de distance.

Antares B a la classification stellaire B2,5 et une magnitude apparente de 5,5. Elle est 170 fois plus lumineuse que le Soleil et a une période orbitale estimée à 878 ans.

Antares marque le cœur du scorpion, qui est aussi son nom alternatif. Le nom Antares vient du grec ancien Άντάρης, qui a été traduit par « anti-Ares », « rival de Mars » ou « comme Mars », en référence à la similarité de la teinte rouge de l’étoile avec celle de la planète Mars.

La comparaison remonte probablement à l’époque des astronomes mésopotamiens. Une autre théorie suggère que le nom Antares pourrait provenir du nom Antar ou Antarah ibn Shaddad, qui était le nom d’un guerrier-héros arabe célébré dans le Mu’allaqat d’or, l’un des sept longs poèmes arabes préislamiques.

Shaula (Lambda Scorpii)

Shaula est la deuxième étoile la plus brillante de la constellation du Scorpion et la 25e étoile la plus brillante du ciel. Elle se trouve à environ 700 années-lumière du système solaire.

Lambda Scorpii est un système stellaire multiple avec trois composantes visibles, Lambda Scorpii A, Lambda Scorpii B, et Lambda Scorpii C :

  • Lambda Scorpii A est un système stellaire triple composé de deux étoiles de classe B et d’une étoile pré-séquence principale.
  • Lambda Scorpii B se trouve à 42 secondes d’arc de la première composante, L’étoile primaire dans le système Lambda Scorpii A est une variable de type Bêta Cephei. L’âge estimé du système stellaire est d’environ 10-13 millions d’années.
  • Lambda Scorpii C est une étoile de 12e magnitude à 95 secondes d’arc de la composante A.

Le nom traditionnel de Lambda Scorpii, Shaula, vient de l’arabe al-šawlā´’, qui signifie « la queue en relief ».

Messier 4 (M4, NGC 6121)

Messier 4 est un amas globulaire de la constellation du Scorpion. Il a une magnitude apparente de 5,9 et se trouve à environ 7 200 années-lumière du système solaire.

Il s’agit du premier amas globulaire découvert dans lequel des étoiles individuelles peuvent être résolues. Les étoiles les plus brillantes de M4 ont une magnitude apparente de 10,8.

L’âge de l’amas est estimé à environ 12,2 milliards d’années et il est moins dense que son compagnon Messier 80.

M4 fait environ 75 années-lumière de diamètre. Il a été découvert par l’astronome suisse Philippe Loys de Chéseaux en 1746 et inclus dans le catalogue de Messier en 1764.

M4 est facile à trouver dans le ciel, car il se trouve à 1,3 degrés à l’ouest d’Antarès. Avec NGC 6397 dans la constellation Ara, qui se trouve également à 7 200 années-lumière, Messier 4 est l’amas globulaire le plus proche de notre système solaire.

Amas de papillons – Messier 6 (M6, NGC 6405)

Messier 6 est un amas ouvert également connu sous le nom d’amas de papillons car ses étoiles ont une forme similaire à celle d’un papillon. C’est un amas ouvert de 80 étoiles qui ont la forme d’un papillon. L’amas a été découvert pour la première fois par l’astronome italien Giovanni Batista Hodierna en 1654 et Charles Messier l’a inclus dans son catalogue en 1764.

Les étoiles brillantes de M4 sont pour la plupart des étoiles chaudes, bleues, de classe B, mais la plus brillante est une géante orange de classe K, BM Scorpii.

L’amas de papillons a une magnitude apparente de 4,2 et se trouve à environ 1 600 années-lumière du Soleil.

Amas de Ptolémée – Messier 7 (M7, NGC 6475)

Messier 7 est un autre amas ouvert d’étoiles dans Scorpion, situé près du dard du scorpion. Il a une magnitude apparente de 3,3 et peut facilement être vu à l’œil nu. M7, également connu sous le nom d’amas de Ptolémée, est un amas ouvert d’environ 80 étoiles.

Il est également connu sous le nom d’amas de Ptolémée car c’est l’astronome grec Ptolémée qui l’a enregistré pour la première fois en 130 après J.-C. Ptolémée pensait que l’amas était une nébuleuse. L’amas de Ptolémée contient environ 80 étoiles, dont la plus brillante a une magnitude visuelle de 5,6.

M7 se trouve à environ 980 années-lumière du système solaire. Il a un diamètre d’environ 25 années-lumière. L’âge de l’amas est estimé à environ 200 millions d’années.

Messier 80 (NGC 6093)

Messier 80 est un amas globulaire découvert par Charles Messier en 1781. Il a une magnitude apparente de 7,87 et se trouve à environ 32 600 années-lumière du Soleil.

M80 est l’un des amas les plus densément peuplés de notre galaxie. M80 a un diamètre d’environ 95 années-lumière et contient des centaines de milliers d’étoiles.

L’amas se trouve à mi-chemin entre les étoiles Antarès et Acrab. Il est visible dans des télescopes amateurs de taille moyenne.

Il abrite un nombre important de traînards bleus, des étoiles bleues de la séquence principale qui semblent être beaucoup plus jeunes parce qu’elles sont plus bleues et plus lumineuses que les étoiles au point d’arrêt de la séquence principale de l’amas.

Parmi les autres objets notables mais peu lumineux du ciel profond figurent la nébuleuse de la Patte de Chat, la nébuleuse du Papillon, la nébuleuse de la Guerre et de la Paix.

Nébuleuse de la patte de chat (nébuleuse de la griffe d’ours) – NGC 6334 (Gum 64)

La nébuleuse de la Patte de Chat est une nébuleuse d’émission dans la constellation du Scorpion.

C’est une vaste région de formation d’étoiles et l’une des pépinières stellaires les plus actives contenant certaines des étoiles les plus massives connues dans la Voie lactée. On pense qu’elle contient des dizaines de milliers d’étoiles.

La nébuleuse a été découverte par l’astronome anglais John Herschel en 1837.

Nébuleuse des papillons (Bug Nebula) – NGC 6302 (Caldwell 69)

La nébuleuse des papillons est une nébuleuse planétaire bipolaire dans le Scorpion. Elle a une magnitude apparente de 7,1. C’est l’une des nébuleuses les plus complexes structurellement connues.

L’étoile centrale, une naine blanche, a une température de surface supérieure à 200 000 K, ce qui en fait l’une des étoiles les plus chaudes de la galaxie. Elle a environ 0,64 masse solaire et est enveloppée dans un disque équatorial très dense de poussière et de gaz.

Nébuleuse de la Guerre et de la Paix – NGC 6357

NGC 6357 est une nébuleuse diffuse dans Scorpius. Elle contient de nombreuses proto-étoiles et jeunes étoiles. Elle a reçu le nom de Nébuleuse de la Guerre et de la Paix car, lorsqu’on l’observe dans l’infrarouge, la partie occidentale de la nébuleuse ressemble à une colombe, tandis que la partie orientale ressemble à un crâne.

Mythologie de la constellation du Scorpion

Mythologie de la constellation du Scorpion

La constellation du Scorpion n’est pas un scorpion pour toutes les civilisations et cultures. Le peuple javanais d’Indonésie appelle cette constellation b, qui signifie « le cygne couvé » ou Kalapa Doyong, qui signifie « cocotier penché ».

À Hawaii, elle est connue sous le nom d’hameçon du demi-dieu Maui. Dans la mythologie chinoise, la constellation faisait partie du dragon d’azur.

Les Grecs associaient la constellation du Scorpion à celle de l’Orion. Dans les légendes anciennes, le scorpion piquait le chasseur Orion et le tuait. Les deux constellations ne sont jamais vues ensemble dans le ciel.

La constellation d’Orion se situe à l’est lorsque Scorpion se lève, et les deux ne se rencontreront jamais.

Pour continuer la lecture

TOP7 des étoiles les plus brillantes dans le ciel d’hiver

L'hiver est un saison très intéressante pour observer les étoiles qui nous entourent. Voici notre sélection des étoiles les plus brillantes dans le ciel...

Jupiter : 12 faits remarquables sur la planète aux allures d’étoile

Jupiter, cinquième planète la plus éloignée du Soleil après Mercure, Vénus, la Terre et Mars, est une étoile brillante. C'est le quatrième objet céleste...

Le message d’Arecibo : signification et réponse supposée ?

Le 16 novembre 1974, depuis le radiotélescope d'Arecibo, un message radio très spécial a été transmis dans l'espace, en direction de l'amas globulaire d'Hercule,...

Venus : 12 faits remarquables sur la planète Vénus

Vénus est la deuxième planète à partir du Soleil et est la deuxième plus grande planète terrestre. Vénus est parfois appelée la planète sœur...