Les événements astronomiques de 2021 à ne pas manquer

Après une année 2020 pleine d’événements et de phénomènes époustouflants, de la grande conjonction à la comète Neowise, découvrons quels seront les principaux événements astronomiques de 2021 à ne surtout pas manquer !

Janvier 2021

L’essaim de Quadrantides ouvrira la saison astronomique 2021, avec un pic entre le 3 et le 4 janvier. La Lune, située dans la constellation de la Vierge, peut interférer avec l’observation de ces météores.

Entre le 9 et le 12 janvier, les planètes Jupiter, Mercure et Saturne seront visibles juste après le coucher du soleil. En particulier, Jupiter et Mercure seront en conjonction le 11 janvier.

Le 20 janvier, ce sera le tour de la conjonction entre Mars et Uranus.

Février 2021

Le 11 février, il y aura une splendide conjonction entre Jupiter et Vénus avant l’aube, bien que très difficile à observer.

La semaine suivante, le 18 février, ce sera le tour de la conjonction entre la Lune et Mars. Le lendemain, un splendide groupe d’objets célestes se formera : la Lune dans le premier quartier sera « à mi-chemin » entre Mars et Aldébaran, les Pléiades complétant la composition de cette spectaculaire image cosmique.

Le 23 février, nous pourrons assister à une autre conjonction spectaculaire avant l’aube. Les protagonistes seront cette fois-ci Saturne et Mercure.

Mars 2021

Le mois de mars s’ouvre sur une spectaculaire conjonction très étroite entre Mercure et Jupiter le 5 mars, juste avant le lever du soleil.

Pour les lève-tôt également, la Lune sera en conjonction avec Saturne le 10 mars : notre satellite et le Seigneur des Anneaux seront également accompagnés de Jupiter et de Mercure.

Comme le mois précédent, le 19 mars, nous aurons une conjonction Lune-Mars, une conjonction qui formera une splendide triangulation avec l’étoile Aldebaran.

Enfin, le 20 mars sera le jour de l’équinoxe de printemps pour l’hémisphère nord.

Avril 2021

Comme mars, avril commence par des conjonctions spectaculaires : les 6 et 7 avril, la Lune sera en conjonction avec Saturne et Jupiter respectivement. Le 11 avril, Mars sera en conjonction avec l’étoile Elnath (Beta Tauri), puis avec la Lune le 17 avril.

Avec le mois d’avril, les étoiles filantes seront également de retour : le pic des Lyrides, laissé par la poussière de la comète C/1861 G1 Thatcher, est attendu entre les 21 et 22 avril.

Mai 2021

Dans les matins du 4 et 5 mai, nous retrouverons des conjonctions (et les triangulations qui en découlent) entre notre satellite et les planètes Jupiter et Saturne. Ces jours-ci, nous aurons également le pic des météores de l’Eta Aquarid.

Mercure, en compagnie de Vénus après le coucher du soleil, sera en conjonction avec la Lune le 13 mai, tandis qu’il atteindra son élongation maximale à l’est le 20 mai. Mars et la Lune seront à nouveau en conjonction le 15 mai.

Dernière conjonction du mois prévue pour le 31e jour entre Saturne et la Lune.

Juin 2021

Le mois de juin marque le début de l’été astronomique avec le solstice d’été le 21 juin.

Le mois en cours s’ouvre sur une conjonction entre la Lune et Jupiter. D’autres événements similaires concerneront également notre satellite et les planètes Vénus et Mars les 12 et 13 juin.

Le 10 juin, une éclipse solaire annulaire sera visible depuis le Canada, le Groenland et l’est de la Russie. Il sera partiellement visible depuis le nord de l’Italie, approximativement entre 10h50 et 12h00.

Ce mois se terminera également par les conjonctions entre la Lune et les planètes Saturne et Jupiter les 27 et 28 juin.

Juillet 2021

Le matin du 8 juillet, nous retrouverons la conjonction entre Mercure et la Lune. Notre satellite se retrouvera alors en conjonction avec Vénus et Mars le 12 juillet. Vénus et Mars seront alors les protagonistes d’une autre splendide conjonction le 13 juillet ; un véritable baiser entre le Dieu de la guerre et la Déesse de l’amour.

Le pic des aquariums du delta, le principal essaim de juillet, se produira entre les 28 et 29 juillet. La présence de la Lune rendra difficile l’observation des plus faibles météores de l’essaim.

De nouvelles conjonctions Lune-Saturne et Lune-Jupiter se produiront les 24 et 25 juillet.

Août 2021

Le mois d’août s’ouvre avec l’opposition de Saturne le 2 août, suivie par l’opposition de Jupiter prévue pour le 20 août.

Une autre splendide conjonction entre la Lune et Vénus aura lieu le 11 août, tout près du sommet des Perséides. La pluie de météores la plus attendue de l’année atteindra son maximum d’activité dans les jours entre le 11 et le 13 août.

Entre le 20 et le 22 août, le spectacle des conjonctions et triangulations impliquant la Lune et nos géants préférés se poursuivra.

Septembre 2021

Nouvelle conjonction en vue le 10 septembre, qui verra la Lune et la planète Vénus comme protagonistes, suivie à nouveau par les conjonctions Lune-Saturne et Lune-Jupiter entre le 16 et le 18 septembre.

N’oublions pas que septembre marquera le début de la saison automnale d’un point de vue astronomique : l’équinoxe d’automne est prévu pour le 20 septembre.

Octobre 2021

Le mois d’octobre ouvrira les danses avec le pic des météores draconiens, attendus entre les 8 et 9 novembre. Le deuxième grand essaim du mois, les Orionides, atteindra son pic d’activité entre les 21 et 22 octobre.

Une nouvelle conjonction Vénus-Lune au coucher du soleil est attendue le 9 octobre. Cette conjonction permettra de créer une belle image astronomique dans la constellation du Scorpion entre la planète Vénus, la Lune et les étoiles Delta Scorpii et Antares.

Les conjonctions entre la Lune et les planètes géantes se poursuivent entre le 13 et le 15 octobre.

Le 25 octobre, avant le lever du soleil, Mercure atteindra son allongement maximal à l’ouest et s’élèvera de l’horizon presque simultanément avec l’étoile géante Arcturus. Vénus brillera dans le ciel du soir après le coucher du soleil, atteignant son élongation maximale à l’ouest le 29 octobre.

Au tournant des 27 et 28 octobre, nous pourrons assister à un alignement spectaculaire entre notre satellite et les étoiles Castor et Pollux.

Novembre 2021

Le 2 novembre, la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko (la comète « visitée » par la mission Rosetta, vous vous souvenez ?) atteindra son prochain périhélie et sera « seulement » à environ 63 millions de kilomètres de la Terre. Bien qu’il soit difficile de reproduire le spectacle de la comète Neowise, il est possible que 67P/Tchourioumov-Guérassimenko soit suffisamment lumineux pour être observé à l’aide de jumelles ou de petits télescopes dans la période qui suit le périhélie. Croisons les doigts !

Les Taurides du Sud seront la première pluie de météorites que nous rencontrerons en novembre, avec un pic d’activité situé entre les 4 et 5 novembre. La deuxième composante de l’essaim, les Taurides du Nord, atteindra son activité maximale le 12 novembre.

Le 8 novembre, Vénus reviendra à la rencontre de notre satellite dans le ciel du soir, tandis que les 10 et 11 novembre, la Lune sera à nouveau en conjonction avec Saturne et Jupiter.

Les deux dernières pluies de météores du mois seront celles des Léonides et des monocerontides Alpha. Ces essaims variables atteindront leurs sommets respectifs les 17-18 et 21-22 novembre. Malheureusement, la présence de la Lune rendra l’observation des météores plutôt ardue.

Décembre 2021

Dans le ciel du soir de décembre, ce sont les planètes Vénus, Saturne et Jupiter qui feront le spectacle : entre le 15 et le 17 décembre, les trois planètes seront presque alignées.

Le matin du 3 décembre, nous aurons une conjonction entre la Lune et Mars, même si elle sera très difficile à observer. Notre satellite sera alors en liaison avec Vénus le 6 décembre, Jupiter le 7 décembre et Saturne le 8 décembre.

Le 4 décembre, il y aura une éclipse solaire totale spectaculaire en Antarctique, malheureusement non visible depuis notre péninsule.

La pluie de météorites des Géminides, l’une des plus intenses et des plus attendues de l’année, atteindra son activité maximale entre les 13 et 14 décembre. Comme pour beaucoup d’autres essaims de 2021, le pic des Gémeaux subira lui aussi l’interférence de la Lune (dans ce cas, près de la pleine lune).

Pour clore cette année 2021 astronomique, le solstice d’hiver aura lieu le 21 décembre, l’essaim d’Ursid le 23 décembre et la conjonction de Mercure et Vénus dans le ciel du soir le 29 décembre.

Pour continuer la lecture

TOP7 des étoiles les plus brillantes dans le ciel d’hiver

L'hiver est un saison très intéressante pour observer les étoiles qui nous entourent. Voici notre sélection des étoiles les plus brillantes dans le ciel...

Jupiter : 12 faits remarquables sur la planète aux allures d’étoile

Jupiter, cinquième planète la plus éloignée du Soleil après Mercure, Vénus, la Terre et Mars, est une étoile brillante. C'est le quatrième objet céleste...

Le message d’Arecibo : signification et réponse supposée ?

Le 16 novembre 1974, depuis le radiotélescope d'Arecibo, un message radio très spécial a été transmis dans l'espace, en direction de l'amas globulaire d'Hercule,...

Venus : 12 faits remarquables sur la planète Vénus

Vénus est la deuxième planète à partir du Soleil et est la deuxième plus grande planète terrestre. Vénus est parfois appelée la planète sœur...