Voyager 2 aux frontières de l’héliosphère

Voyager 2 La sonde spatiale Voyager 2 est à plus de 16 milliards de km de la Terre et vient de franchir, à l’instar de Voyager 1 en 2004, une zone frontière dans notre système solaire appelée « choc terminal ».

« Le « choc terminal » est une zone située bien au-delà de l’orbite de
Pluton, où les particules de vent solaire sont considérablement
ralenties par le milieu interstellaire, dont ils se heurtent aux gaz
fins. Le vent solaire souffle dans toutes les directions à partir de
notre étoile, et forme ce que l’on pensait jusque-là être une bulle
parfaite autour du système solaire, appelée héliosphère.  » dixit  Mark Lawin dans son article pour Reuters.

Avec les instrumentsà bord du vaisseau, les scientifiques ont observé des températures plus basses qu’escomptées. Estimées à environ 555 000°C car les particules se réchaufferaient à l’encontre d’obstacles, il semblerait qu’elles seraient de 111 000°C.

La sonde Voyager 2 pourrait entrer dans l’espace interstellaire d’ici 7 à 10 ans. Les astronomes de la NASA responsables de la machine pensent qu’elle peut encore fonctionner jusqu’en 2020. Une aventure qui a pensé au milieu des années 70 et qui n’est pas prés de s’achever. Voyager 2 transporte des données, images et sons, de notre planète et témoigent vers d’autres mondes des activités de l’espéce humaine.

Crédit photo : NASA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *