Le télescope VISTA publie un vaste paysage cosmique « pointilliste »

Détails du champ profond COSMOS capturé par le télescope VISTA
Détails du champ profond COSMOS capturé par le télescope VISTA

Après plus de 6 000 poses réparties sur 55 heures d’expositions la caméra infrarouge du télescope VISTA a enregistrée environ 200 000 galaxies différentes.

De prime abord, l’image peut paraitre quelconque : des étoiles éparpillées et peut-être quelques taches pâles qui trahissent la présence de galaxies. En réalité, la plupart des points et des taches que l’on peut observer sont des galaxies. Des milliers et des milliers d’entités remplies de centaines de milliards d’étoiles chacune, et aussi de gaz, de poussières …, le tout enrobé de l’énigmatique matière noire. L’image est le produit de 55 heures de captation de la lumière infrarouge en direction d’une portion du ciel de 2° carré (soit 10 fois la Pleine Lune) dans la constellation du Sextant.

Le programme ultraVISTA qui emploie le télescope VISTA (installé depuis peu à l’ombre des géants du VLT, au sommet du Mont Paranal) effectue des sondages dans le rayonnement infrarouge en très haute résolution du ciel austral et boréal. La sensibilité de la caméra offre la possibilité pour les chercheurs de débusquer de lointaines galaxies, plutôt bien cachées dans le visible. Beaucoup apparaissent sur l’image rougies. En effet, plus elles s’éloignent de nous, plus leur spectre se décale vers le rouge. Certaines de ces galaxies se montrent sur la photo composite telles qu’elles étaient lorsque notre Univers avait moins d’un milliard d’années. Autrement dit, c’était il y a plus de 13 milliards d’années ! Leur lumière, fatiguée, a voyagé tout ce temps ! On peut ajouter que pour d’éventuels observateurs habitant dans l’une de ces galaxies, ils découvrent la Voie Lactée telle qu’elle était dans sa prime jeunesse, il y a 13 milliards d’années ! Bien sûr, ils voient notre galaxie se décaler vers le rouge et s’éloigner de la leur et de plus en plus vite !

COSMOS field
COSMOS field

Pour profiter au maximum de cette image où sont éparpillées plus de 200 000 galaxies, il est recommandé de la télécharger en haute résolution (ici 235 Mb !) puis de l’afficher plein écran ! Il existe aussi une version “zoomable” sur le site de l’ESO.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=vPw5c8TnVt0[/youtube]

Crédit photo : ESO/UltraVISTA team/TERAPIX/CNRS/INSU/CASU.

Tags from the story
, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *