Une galaxie naine très active photographiée par Hubble

galaxie naine NGC 3738
Longue de 10 000 années-lumière, la galaxie bleue et irrégulière NGC 3738 connait un épisode de formation stellaire intense – A travers la myriade d’étoiles jeunes qui la compose, on distingue de lointaines galaxies

Portrait d’une galaxie naine irrégulière gorgée de gaz et débordant d’étoiles chaudes et très jeunes.

Environ 10 fois plus petite que notre galaxie spirale la Voie Lactée, NGC 3738 est représentative des galaxies naines bleues (Blue Compact Dwarf Galaxy) de forme irrégulière. Distante de 12 millions d’années-lumière, elle appartient au groupe galactique voisin dit de Messier 81 (nom de la galaxie qui domine l’amas présent en direction de la constellation de la Grande Ourse). Pour les astronomes, elle évoque les premières galaxies qui peuplaient l’Univers encore jeune, il y a plus de 13,5 milliards d’années.

Comme on peut l’apprécier sur cette image capturée par le télescope spatial Hubble, outre la multitude de grappes d’étoiles bleues (très jeunes et très chaudes) qui la compose, cette galaxie miniature déborde de gaz, principalement de l’hydrogène (rouge et rose). Les nébuleuses (vastes nuages moléculaires) s’entrelacent, s’embrassent et même s’embrasent ! Leurs progénitures les plus vigoureuses — et massives — transpercent de rayonnements ultraviolet ces structures, les modifiant significativement jusqu’à favoriser la formation de milliers d’embryons stellaires. NGC 3738 est, d’ailleurs, qualifiée de galaxie “starburst” : sa population d’étoiles explosent … !

Afficher et/ou télécharger l’image en haute résolution (10,5 Mb). Version “zoomable”.

Crédit photo : NASA/ESA/Hubble.

Tags from the story
, , ,
More from X. Demeersman

Nouveau record de la galaxie la plus lointaine jamais observée

Tout au long de sa carrière, Hubble n’a eu de cesse de...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *