Un astéroïde que les astronomes avaient perdu de vue va passer près de la Terre cette nuit

astéroïde frôlant la Terre
Illustration d’un astéroïde potentiellement dangereux (PHA) frôlant la Terre. Le 26 janvier 2015, le géocroiseur 2004 BL86 ne passera qu’à 1,2 million de km de notre planète, sans nous menacer
L’astéroïde 2010 WC9 va frôler la Terre au milieu de la nuit du 15 au 16 mai. C’est l’un des plus gros astéroïdes observés à passer aussi près de notre planète.

Dans la nuit du mardi 15 mai au mercredi 16, l’objet 2010 WC9 va passer près de la Terre à une distance inférieure à celle qui nous sépare de la Lune. Vers 00 h 05 (le 15 mai à 22 h 05 TU), l’astéroïde ne sera alors qu’à quelque 203.453 km de la surface de notre planète. D’une taille estimée entre 60 et 130 mètres, le corps céleste est au moins trois fois plus grand que celui qui a explosé dans le ciel de Russie, au-dessus de Tcheliabinsk le 15 février 2013, et plus important aussi que celui qui fut responsable de l’événement de Tunguska — celui-là mesurait environ 36 mètres —, en Sibérie, voici 110 ans. Mais pas d’inquiétude : les spécialistes l’assurent, 2010 WC9 qui se déplace à plus de 46.000 km/h, ne foncera pas droit sur la Terre. Et il n’est pas prêt de repasser aussi près de nous au cours de ses prochains passages d’ici 300 ans, a estimé la NASA. Rien d’inquiétant en ce qui concerne cet astéroïde que les astronomes avaient perdu de vue.

En blanc, orbite du géocroiseur 2010WC9. En bleu, orbite de la Terre. Visualisation disponible ici — Crédit : NASA, JPL

En effet, peu de temps après sa découverte le 30 novembre 2010 avec le Catalina Sky Survey en Arizona, les chercheurs avaient perdu la trace de 2010 WC9. Enfin…, jusqu’à ce qu’ils s’aperçoivent que ZJ99C60, qui fut détecté le 8 mai dernier est en réalité l’astéroïde qu’ils avaient égaré huit ans plus tôt. Le retrouver leur a ainsi permis de compléter les données sur son orbite et de prévoir sa trajectoire dans le futur.

L’astéroïde appartient à la famille des géocroiseurs Apollon. Ses caractéristiques physiques sont encore mal connues mais des chercheurs vont bien entendu profiter qu’il croise dans les parages pour l’observer avec le plus de détails possible. Au plus près, les astronomes amateurs situés dans l’hémisphère sud pourront essayer de le surprendre lors de sa traversée de la constellation du Paon. D’une magnitude 11, il ne sera pas visible à l’œil nu mais dans des instruments.

astéroïde 2010 WC9
L’astéroïde 2010 WC9 dans le ciel d’Australie. Images de Dennis Simmons — Crédit : Dennis Simmons
Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018 Xavier Demeersman
Tags from the story
,
More from X. Demeersman

Puffer, le petit robot-origami de la NASA, s’entraine pour l’exploration de Mars

En cours de développement, Puffer est un rover qui présente plein de...
Read More

1 Comment

  • Merci pour l’information, cependant le côté comique si l’on peut dire, est que les astronomes ont perdu de vue cet astéroïde….Plutôt inquiétant non ? Je pensais qu’actuellement tout les corps célestes était suivie…Néanmoins très bon article dommage que je n’ai pas pu observer son passage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *