Trois projets de missions spatiales sélectionnées par la NASA

Projet de la sonde spatiale SAGE
La sonde spatiale SAGE étudiera l'atmosphère et le sol de Vénus

Lequel des trois projets d’exploration spatiale de la NASA sera choisi en 2011 pour un départ avant 2018 ?

La grande agence spatiale américaine a, en effet, sélectionnée trois projets de missions d’explorations spatiales pour trois destinations différentes. Un budget de 3,3 millions de dollars a été attribué à chacune d’entre elle pour leur développement sur un an en attendant la décision finale qui n’en choisira qu’une seule au milieu de l’année 2011.

Les trois projets concernent la Lune, notre voisine Vénus et un astéroïde.

Pour la première, la mission se nomme MoonRise.
L’idée est d’envoyer un robot dans le bassin d’Aitken, près du pôle sud de la Lune. Un grand bassin d’impact suspecté de receler de roches anciennes excavées, arrachées au manteau lunaire … Des échantillons rocheux seraient retournés vers la Terre par un robot. L’intérêt est une meilleure compréhension des origines de notre satellite naturel.

Projet de sonde spatiale MoonRise
La sonde spatiale MoonRise aurait pour mission de prélever des roches lunaires et de les ramener sur Terre

Le second projet concerne une planète voisine et de la même taille que la notre : Vénus. Son nom est Surface and Atmosphere Geochemical Explorer (SAGE). Il s’agit d’une sonde capable de traverser et étudier l’atmosphère extrêmement dense de Vénus, dans un premier temps puis qui, une fois posée sur son sol brulant effectuera, au moyen d’instruments abrasifs, une « mise à nu » de la roche qui affleure en surface. Les chercheurs attendent beaucoup de ces mesures atmosphériques qui les renseigneront sur la météorologie de cette planète infernale (pression atmosphérique énorme, effet de serre extrême, températures en surface de 480°, etc.). Les études minéralogiques du sol, quant à elles, pourraient éclaircir davantage le récit des origines d’une planète qui ne semble pas vraiment très différente de la notre.

La troisième mission se nomme Origins Spectral Interpretation Resource Identification Security Regolith Explorer (OSIRIS-REx). Elle a pour ambition de ramener sur Terre des échantillons de roches prélevés sur un astéroïde primitif, vieux d’environ 4,66 milliards d’années ou plus. Délicate mission qui s’intéresse de très près à la formation du système solaire et aux origines de la vie. OSIRIS-REx est aussi à la recherche de traces de molécules complexe prisonnières de ces agrégats de matière primitives.

Plus d’informations sur le site de NewFrontiers de la NASA.

Trois missions qui promettent d’être passionnantes. Laquelle choisiriez-vous ?

[poll id= »3″]

Crédit photo : NASA.

Tags from the story
, , , ,
More from X. Demeersman

Les nuages au pôle nord de Titan

Grands nuages photographiés pour la première fois par la sonde Cassini lors...
Read More

1 Comment

  • Je pense que MoonRise est le plus « réaliste » et c’est en phase avec LCROSS et les envies de retour sur la Lune. C’est donc probablement cette mission qui sera choisie.

    La mission OSIRIS-REx est intéressante mais les résultats seraient probablement assez loin dans le temps. Du coup, elle n’est peut être pas trop dans l’esprit actuel.

    Quant à la mission vers Vénus, elle me semble la moins probable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *