TESS : lancement réussi du nouveau satellite chasseur d’exoplanètes

Illustration de TESS — Crédit : NASA, GFSC
Avec TESS, la NASA va accélérer la découverte de nouveaux mondes.

Le nouveau satellite chasseur d’exoplanètes TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite) de la NASA a été propulsé dans l’espace avec succès par un lanceur Falcon 9 de SpaceX ce jeudi 19 avril à 00 h 51 (heure de Paris). Sa mission : surveiller des milliers d’étoiles à l’affût de leurs moindres soubresauts, des changements de luminosité qui pourraient trahir la présence de planètes ou encore d’anomalies ou derniers soupirs d’étoiles avant leur explosion en supernova. Grâce aux données collectées jour après jour sur un vaste échantillon d’astres plus ou moins proche de nous, TESS va beaucoup aider les astronomes à mieux les connaître, les caractériser et bien sûr accélérer la découverte d’exoplanètes, dont un bon nombre pourraient être similaires à la Terre.

Le nombre d’exoplanètes découvertes a significativement augmenté avec Kepler — Crédit : NASA

Le satellite est en quelque sorte le successeur de Kepler en orbite depuis 2009. La NASA a annoncé récemment que le télescope spatial allait bientôt cesser toute activité, car proche de la panne sèche. Durant toutes ces années d’observation, dont un premier volet — 2009-2013 — très prolifique, Kepler nous a dévoilé des milliers de nouveaux monde. Le palmarès est impressionnant, faisant décoller le nombre planètes connues depuis les premières découvertes au milieu des années 1990 : 2.343 exoplanètes confirmées à ce jour et 2.244 candidates. Dans le cadre de sa deuxième mission baptisée K2, 309 exoplanètes débusquées par Kepler ont été confirmées (480 candidates).

Avec TESS qui vient d’être envoyé en orbite, les chasseurs d’exoplanètes espèrent donc décupler les découvertes, toujours par la méthode du transit — si une planète passe devant son étoile, le satellite peut voir la courbe de luminosité fléchir légèrement —, comme avec Kepler. Ils estiment qu’ils pourraient ainsi détecter quelque 300 mondes d’une taille comparable à la Terre et aussi des superrterres. « TESS trouvera les exoplanètes les plus prometteuses en orbite autour de nos étoiles les plus proches et les plus brillantes, donnant aux futurs chercheurs un ensemble riche de nouvelles cibles pour des études de suivi plus complètes », explique la NASA. Au cours de ses deux premières années de mission, le satellite va balayer le ciel dans 26 secteurs différents. 200.000 de nos voisines, les plus brillantes dans la Voie lactée seront ainsi sondées.

Revivez le lancement de TESS — Crédit : SpaceX

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018 Xavier Demeersman
Tags from the story
, , ,
More from X. Demeersman

La météorite d’Orgueil donne de nouveaux indices sur la formation du système solaire

Une nouvelle étude de la météorite d'Orgueil renforce l'idée que l'explosion d'une...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *