Sur Mars, des cratères suspectés d’être des super-volcans

fp_Nature Cover

Dans une étude parue dans la prestigieuse revue Nature le 2 octobre 2013, les scientifiques Joseph Michalski et Jacob Bleacher suggèrent que plusieurs dépressions visibles dans les hautes terres de la moitié nord de Mars ne seraient autre que d’anciens super-volcans … Si tel est le cas nul doute que leurs soudaines et massives éruptions ont eu un impact important sur l’atmosphère de la planète rouge et son évolution.

Pour Joseph Michalski, chercheur à l’Institut de Sciences Planétaires d’Arizona (Planetary Science Institute) ainsi qu’au Musée d’Histoires Naturelles de Londres (Natural History Museum of London) et Jacob Bleacher, volcanologue au Goddard Space Flight Center de la NASA, ce qui fut longtemps considéré comme des cratères d’impact érodés seraient en réalité des caldeiras témoignant d’un effondrement de chambres magmatiques à l’image de super-volcans terrestres (par exemple, Yellowstone). Remarqués dans les terres hautes de l’hémisphère boréal de Mars, particulièrement dans la région de Arabia Terra, leurs formes évoquent ces chaudrons créés par d’énormes cataclysmes.

Vue en perspective de Eden Patera suspecté d'être un ancien supervolcan
Vue en perspective de Eden Patera suspecté d’être un ancien supervolcan

Survolé plusieurs fois par l’orbiteur Mars Express équipé de sa caméra HRSC (High Resolution Stereo Camera), la grande dépression Eden patera (85 kilomètres de longueur, 55 kilomètres de largeur et 1,8 kilomètres de profondeur) apparait comme l’exemple le plus frappant. La structure rassemblerait trois caldeiras nappées d’un possible lac de lave solidifiée. Des traces d’épanchements de lave serait également visibles.

Le "plancher" de Eden Patera
Le « plancher » de Eden Patera

Pour l’instant, l’existence de super-volcans sur la surface de Mars fait encore débat. De prochaines campagnes d’observations permettront de faire la lumière sur ces fosses circulaires. Toutefois, si cette hypothèse se confirme, cela signifie que des épisodes de volcanismes intenses, probablement survenus au cours de la prime jeunesse de la planète, affectèrent durablement son environnement.

Les importants dépôts de poussières constatés à proximité de l’équateur par les rover Curiosity et Opportunity vont dans ce sens. Ce furent des millions de tonnes de poussières et de cendres injectés dans son atmosphère. De quoi provoquer un changement climatique important. Pour les chercheurs, les dimensions du super-volcan de Eden patera permettent d’imaginer qu’il a vomi et expulsé suffisamment de matériaux pour recouvrir la planète toute entière ! Une époque lointaine marquée par de violentes éruptions qui perforèrent la croute martienne plus fine et tendre qu’elle ne l’est aujourd’hui.

Eden Patera ne serait pas un bassin d'impact de 85 km de long mais les restes d'un supervolcan qui aurait "explosé" il y a plusieurs milliards d'années !
Eden Patera ne serait pas un bassin d’impact de 85 km de long mais les restes d’un supervolcan qui aurait « explosé » il y a plusieurs milliards d’années !

“Si les futurs travaux montrent que les super-volcans étaient présents plus largement sur l’ancienne Mars, cela changerait complètement les estimations sur la formation de l’atmosphère à partir des gaz volcaniques, sur la formation des sédiments à partir des cendres volcaniques et aussi sur la façon dont la surface était habitable” commente Joseph Michalski.

Quoi qu’il en soit, rien de semblable aux volcans apparus plus tard tel le géant Mont Olympe (Olympus Mons s’étend sur plus de 625 kilomètres et culmine à 23 kilomètres !) ou le trio de Tharsis Mons. Ces édifices bien que gigantesques et d’aspects plus classiques, s’épanchèrent plus doucement et paisiblement.

Crédit photo et vidéo : Nature/NASA/JPL/ESA/MSSS/GSFC/ARIZONA STATE UNIVERSITY.

Tags from the story
, , , , ,
More from X. Demeersman

Découverte de grandes galaxies très fluettes qui étonnent les astronomes

A leur grande surprise, des chercheurs ont débusqué des galaxies relativement grandes...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *