Superbes photos réalisées par le nouveau télescope infrarouge VISTA

Nébuleuse de la Flamme
La nébuleuse de la Flamme dans la constellation d'Orion

Cette image spectaculaire est l’une des premières qu’a réalisé le nouveau télescope Visible and Infrared Survey Telescope for Astronomy (VISTA). Celui-ci est une formidable création qui regroupe 18 universités britanniques (sous l’égide de la Queen Mary University of London) à l’occasion de leur ralliement à l’European Southern Observatory (ESO). Le télescope possède un miroir de 4,1 mètres de diamètre, le plus courbé du monde pour cette taille. Sa qualité est irréprochable : ses plus petits défauts sont de l’ordre de quelques millièmes de l’épaisseur d’un cheveu par rapport à une surface parfaite !
VISTA se situe au sommet du Mont Paranal dans la cordillère des Andes, à côté du Very Large Telescope (VLT), sous un des ciels les plus purs et les plus secs du monde. Sa caméra conçue pour sonder le ciel de l’hémisphère sud dans l’infrarouge est équipée de seize détecteurs et pèse plus de 3 tonnes. Sa sensibilité est de 67 millions de pixels ! Le nouveau télescope devrait exceller dans l’observation des parties les plus sombres et froides de notre galaxie, pouvant mettre en évidence des formes jusque là invisibles. Parmi ses principales missions, on trouve la cartographie en trois dimensions de la structure de notre galaxie, de ses voisines et l’étude des relations entre les grandes structures présentes dans l’univers avec l’énergie noire et la matière noire. Les champs d’observation s’étendent sur des surfaces mesurant dix fois la Lune.

Sur l’image ci-dessus, nous pouvons découvrir la nébuleuse de la Flamme ou plutôt la redécouvrir car y apparaissent des groupes d’étoiles jamais observé jusqu’alors. Les nuages denses où se mêlent gaz et poussières empêchent l’observation de ces amas dans le visible. Sur ce même cliché, VISTA nous offre également une autre vision de la nébuleuse Tête de Cheval. Plus discrète, plongée dans un voile d’obscurité, on reconnaît bien la tête de l’animal pareille à une ombre chinoise. Tout ceci a l’air petit, englué dans un tableau et c’est au contraire, gigantesque. Deux nébuleuses que l’on peut observer sous la ceinture du chasseur Orion. C’est une zone très active où se forment des dizaines de milliers d’étoiles.

L’image ci-dessous couvre, quant à elle, une partie de la Voie Lactée en direction de la constellation du Sagittaire. Plus d’un million d’étoiles sont visibles sur le cliché ! Dans le visible, nous ne voyons pas la plupart d’entre elles car elles sont blotties derrière un épais « brouillard » de poussières. VISTA fait là une belle démonstration de ce qu’il peut permettre de voir et de découvrir.

Le centre de la Voie Lactée
Un million d'étoiles sur cette du centre de la Voie Lactée

Les images sont spectaculaire et magnifiques. On ne peut que recommander de les dévorer des yeux en haute-résolution, plein écran, de se laisser submerger par leur ampleur. Il existe des versions « zoomable » sur le site de l’ESO. Vous pouvez également les télécharger mais les fichiers sont très importants : plusieurs centaines de mégaoctets !

Télécharger la nébuleuse de la Flamme en haute résolution (7,6 Mb).

Télécharger le million d’étoiles dans la Voie Lactée en haute résolution ici (13,1 Mb) ou très haute résolution ici (486 Mb) !

Voir aussi l’amas de galaxies Formax en haute résolution (5,9 Mb).

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=C3Z6y6j6DSQ[/youtube]

Crédit photo : ESO/J. Emerson/VISTA.

More from X. Demeersman

Une double ceinture d’astéroïdes découverte autour de l’étoile Véga

Familière des observateurs du ciel d’été, l’étincelante Véga posséderait deux ceintures d’astéroïdes...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *