Super-vents expulsés d’une galaxie

Les étoiles massives et les explosions de supernovæ dans la galaxie NGC 4666 projettent du gaz dans l'espace sur des dizaines de milliers d'années-lumière.
NGC 4666 super wind galaxy
La galaxie NGC 4666 (cliquez pour agrandir)

Les étoiles massives et les explosions de supernovæ dans la galaxie NGC 4666 projettent du gaz dans l’espace sur des dizaines de milliers d’années-lumière.

De récentes observations de la galaxie NGC 4666 menées avec le télescope de 2,2 mètres à l’Observatoire de La Silla complètent les données acquises avec l’observatoire spatial dans le rayonnement x XMM-Newton. Il apparait que cette galaxie, distante de 80 millions d’années-lumière de nous, projette dans le cosmos de grandes quantités de gaz. Les vents violents à l’origine de ce phénomène sont nommés par les astronomes « super-vents ». Ils sont issus des supernovæ et de nombreuses étoiles très massives présentes dans cette galaxie particulièrement active.

NGC 4666 regorge d’étoiles en formation. Les forces de marées exercées par les galaxies voisines expliquent cette volupté … Qualifiées de « flambées d’étoiles », il s’agit littéralement de « baby boom » stellaire. Cette activité frénétique au sein de la galaxie se distingue aisément sur le cliché ci-dessus. Les galaxies concernées offrent ainsi une danse de plusieurs centaines de millions d’années. L’apothéose n’est autre que la fusion de tous les membres … ! Les chercheurs en connaissent de nombreux exemples à travers l’Univers. Ces « flambées d’étoiles », provoquée par l’agitation de la matière, donnent naissance à des étoiles massives dont les vents puissants expulsent du gaz dans l’espace intergalactique sur plusieurs dizaines de milliers d’années-lumière ! Le télescope XMM-Newton en a obtenu des clichés en rayon x, cartographiant en quelque sorte cette dispersion de la matière.

Sur cette même image, en-dessous de la galaxie, à droite et prés du bord, on peut remarquer la présence d’un amas galactique. Apparaissant dans le champ du télescope en rayon x XMM-Newton, cet ensemble interprète une danse à plus de 3 milliards d’années-lumière de nous. Nous voyons donc cela avec 3 milliards d’années de retard ! A quoi ressemble t’il aujourd’hui ?

En vidéo, zoom vers la galaxie active NGC 4666 et ses « flambées d’étoiles ».

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=4PtJRD4G_Kk[/youtube]

Télécharger l’image en haute-résolution (6,8 Mb).

Source : ESO.

Crédit photo : ESO/J. Dietrich.

More from X. Demeersman

New Horizons filme la danse de Pluton et Charon

À moins d’un an de son arrivée dans le système Pluton-Charon, la...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *