La sonde OSIRIS-Rex est en route vers l’astéroïde Bennu

Comparaison de tailles entre l'astéroïde potentiellement dangereux Bennu et la Tour Eiffel - Crédit : NASA
Comparaison de tailles entre l’astéroïde potentiellement dangereux Bennu et la Tour Eiffel – Crédit : NASA

Ça y est ! OSIRIS-Rex vient de partir en direction de Bennu, un astéroïde géocroiseur que la sonde est chargée de cartographier dés son arrivée en 2018, avant d’en prélever un échantillon pour le réexpédier vers notre planète.

Alors que la sonde Rosetta se prépare pour un atterrissage final et périlleux sur le dos de la comète Tchouri, le 30 septembre, une nouvelle mission à destination d’un autre petit corps du Système solaire vient de s’envoler.

OSIRIS-Rex, dont le nom fait aussi référence à la mythologie de l’ancienne Égypte, est tout droit inspiré de son principal objectif : l’astéroïde Bennu, divinité de la renaissance souvent représentée en héron. La sonde spatiale qui vient de quitter la Terre le 8 septembre 2016 (décollage à revoir ici) devrait arriver autour de ce géocroiseur qui mesure 550 mètres au niveau de son équateur — l’astéroïde apparaît sur les images prises depuis la Terre, plutôt sphérique avec un renflement équatorial — en 2018. Sa visite ne sera que de quelques années, car après avoir examiné sous toutes les coutures via ses instruments ce corps formé il y a plus de 4,5 milliards d’années, le vaisseau s’en approchera en douceur jusqu’à sa surface afin d’en dérober une poignée de matière organique. Celle-ci sera ensuite réexpédiée vers notre berceau, la Terre, pour analyse. Le retour d’échantillon est prévu en 2023.

Pourquoi aller étudier un astéroïde comme Bennu ?
Considéré comme potentiellement dangereux puisque son orbite autour du Soleil (entre 0,9 et 1,4 unité astronomique) croise régulièrement celui de notre planète, parfois même très près, Bennu est un astéroïde de type B, chondrite carbonée assez rare. C’est parce qu’il est un véritable fossile, rescapé des multiples perturbations qu’a connu notre Système solaire depuis sa formation, que les scientifiques s’intéressent beaucoup à lui (et ses congénères), cherchant des réponses à nos questions sur les origines…

Enfin, rappelons que ce n’est pas la première visite de l’histoire de l’exploration spatiale à un astéroïde. Il n’est qu’à regarder le graphique ci-dessous.

Différentes missions qui ont visité des astéroïdes
Différentes missions qui ont visité des astéroïdes
Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2016 Xavier Demeersman
More from X. Demeersman

Quand la Lune a basculé

L’inclinaison de la Lune a changé il y a plusieurs milliards d’années...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *