SDO a observé une double éclipse du Soleil

Les terriens qui ont pu admirer l’éclipse partielle du Soleil du 13 septembre n’étaient pas nombreux. Dans l’espace, le satellite SDO a en revanche bénéficié de conditions qui lui ont permis de voir et la Terre et la Lune transiter devant le Soleil.

Ce dimanche 13 septembre 2015, à partir de 4 h 41 TU (6 h 41 en France métropolitaine), les habitants de l’Afrique du Sud et d’une grande partie de Madagascar ont pu admirer une éclipse partielle du Soleil. Certes, dans les régions les plus peuplées, la portion du disque solaire occultée par notre satellite naturel n’a pas excédé 45 % (voir carte). En réalité, pour en profiter au maximum — plus de 70 % du Soleil masqué —, il fallait être à quelques dizaines de km à l’intérieur des côtes est de l’Antarctique, avant 6 h 55 TU. Autant dire que les spectateurs de ce phénomène naturel laissant apparaitre le Soleil, grignoté par la Lune, comme des cornes au-dessus de l’horizon (ici, en l’occurrence désespérément blanc), étaient extrêmement rares. Cela s’est terminé ensuite vers 9 h 6 TU, dans l’océan Indien, au sud de l’Australie. Cela s’est produit quelques heures avant l’apogée (le point de l’orbite lunaire le plus éloigné de la Terre), lorsque la Nouvelle Lune était distante précisément de 405.982 km. Dans ces conditions, du point de vue terrestre, le disque lunaire n’était pas assez grand pour occulter entièrement notre Étoile, distante de quelque 150 millions de km.

doubleeclipse

En revanche, dans l’espace, depuis son orbite géosynchrone à 35.789 km, SDO (Solar Dynamics Observatory) a eu le plaisir, de par la position, d’assister à une double éclipse du Soleil… D’abord, il y eut le transit de la Terre devant son Étoile, qui plongea le satellite d’observation solaire dans l’obscurité la plus totale. Puis, après que notre Planète soit passée, les caméras de ses instruments ont enregistré le passage de la Lune devant l’astre solaire. La Nasa a créé une animation de cet alignement exceptionnel.

La prochaine éclipse du Soleil visible sur Terre (mais pas en Europe) aura lieu le 9 mars 2016. Mais d’ici là, rappelons qu’une grande partie des habitants de l’Europe de l’Ouest, de l’Afrique de l’Ouest, de toute l’Amérique du Sud et centrale, ains que de la moitié est de l’Amérique du Nord pourront suivre l’éclipse totale de Lune, le 28 septembre prochain.

Crédit photo et vidéo : NASA, SDO

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2015 Xavier Demeersman
Tags from the story
, , , , ,
More from X. Demeersman

Ephéméride astronomique : semaine du 12 au 18 mars 2012

Principaux événements célestes à observer entre le 12 et le 18 mars...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *