Le prochain « encas » du trou noir supermassif au centre de notre galaxie

Nuage de gaz approchant du trou noir au centre de notre galaxie

Cela se passe à environ 25 000 années-lumière de nous, un nuage de gaz et de poussières s’apprête à “tomber” dans le trou noir supermassif au centre de notre galaxie !

Grâce à des observations menées dans l’infrarouge avec le VLT, une équipe d’astrophysiciens européens a pu identifier un sombre nuage de gaz et de poussières en approche du trou noir supermassif Sagittarius A* au centre de notre galaxie. Pour la première fois, les chercheurs vont pouvoir observer, en l’espace de quelques années, un (maigre) repas de trou noir !

Tapi au centre de la Voie Lactée, à quelques 25 000 années-lumière de nous, Sagittarius A* ou Sgr A* (il se cache au centre de notre galaxie, dans la direction de la constellation du Sagittaire) est un trou noir supermassif dont la masse est évaluée à 4 millions de fois celle du Soleil ! Impossible à observer directement, les chercheurs se sont résolus à scruter son environnement en quête de matière en mouvement. Loin d’être un ogre convié à un festin extraordinaire où des “montagnes” d’étoiles l’attendent, le trou noir « n’a pas grand chose à se mettre sous la dent » depuis quelques siècles ! Les étoiles attirées vers ce piège gravitationnel sont plus rares en ce moment (à l’échelle cosmique !), aussi “notre” trou noir doit-il se contenter de piètres repas et de quelques “en-cas” …

Nuage de gaz en mouvement autour du trou noir supermassif Sgr A*

Il en est un qu’une équipe de chercheurs a remarqué il y a quelques années. D’environ trois masses terrestres, le nuage est constitué de gaz et de poussières, vraisemblablement éjecté dans l’espace par une ou des étoile(s) agitées évoluant dans les parages …

Les chercheurs ne cachent pas leur excitation de pouvoir étudier ce flux de matière qui devrait s’enrouler autour du trou noir vers le milieu de l’année 2013 ! Comme le déclare Stefan Gillesen qui a rédigé l’article à paraître dans la revue Nature (5 janvier 2012) :

“[…] la vision d’un astronaute étiré comme un spaghetti à l’approche d’un trou noir relevait de la seule science-fiction. Nous sommes en train de voir cette fiction devenir réalité pour ce qui concerne le nuage récemment découvert. Il ne va pas survivre à cette aventure !”.

Actuellement, la vitesse du nuage en constante augmentation, elle atteint les 8 millions de km par heure ! Les astrophysiciens estiment que dans un an et demi, le nuage ne sera plus qu’à 36 heures-lumières (pas années-lumière !) soit environ 40 milliards de km de l’horizon des événements. La matière s’engagera alors dans une chute irréversible vers l’“inconnu”. Son “écoulement” fera croître énormément sa température et émettra dans le rayonnement x.

Les étoiles environnantes les plus chaudes émettent des ultraviolets qui “ionisent” le nuage et le font un peu briller. Observé dans l’infrarouge avec la caméra NACO et le spectrographe SINFONI installés sur le VLT, le nuage se dirige inexorablement vers cet “objet” supermassif qui règne au centre de notre galaxie.

En vidéo, simulation des mouvements du nuage de gaz et de poussières à l’approche du trou noir supermassif. Le mouvement des étoiles du voisinage sont également représentés.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=J5pc0rSSJhY&hd=1[/youtube] [dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xn2b5b_le-prochain-repas-du-trou-noir-supermassif-au-centre-de-notre-galaxie_tech[/dailymotion]

Source : ESO.

Crédit photo : ESO/MPE.

More from X. Demeersman

Aurores boréales en direct sur le site AuroraMAX

Découvrez les aurores boréales dans le ciel canadien en direct !
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *