Premières images de l’éclipse du Soleil du 20 mars

Les photos de l’éclipse partielle ou totale du Soleil du 20 mars 2015 affluent sur internet. Elle traduisent l’engouement pour cet événement céleste et de l’atmosphère qui régnait lorsque, dans cette partie du monde, le Soleil fut croqué par la Lune.

En France, mais aussi dans d’autres pays de l’Europe balayés par la pénombre de la Lune, les conditions météorologiques n’étaient pas optimales, hélas, pour suivre l’éclipse partielle du Soleil. Il en fut de même aussi en Islande et les îles Féroé, à quelque 260 km de la zone où l’éclipse totale fut la plus longue (2 mn 47 s). Certains pâtissaient d’un ciel couvert, d’autres d’éclaircies plus ou moins généreuses qui leur ont permis d’entrevoir l’événement et bien sûr il y eut de nombreux chanceux qui ont pu observer ce rendez-vous céleste relativement rare.

Selon plusieurs enseignes, es ventes de lunettes spéciales éclipse furent aussi importante sinon supérieure à celles de la période qui précédait l’éclipse totale du Soleil du 11 août 1999. Un grand succès qui témoigne de l’engouement du grand public pour ce spectacle astronomique, aussi bien dans notre pays que chez nos voisins concernés.

Les images de l’éclipse totale — ou partielle, selon la région — du Soleil se bousculent sur internet. Parmi les plus spectaculaires, on compte bien sûr les photographies prises au moment du maximum sur les îles Féroé et Svalbard, en Norvège. Dans ces paysages vallonnés nappés de neige, la nuit qui durant quelques minutes, envahissait le ciel fit sensation auprès des personnes (sans oublier la faune) présentes sur place. Une atmosphère sombre et inquiétante, accompagnée d’une baisse significative des températures fit sans nul doute grande impression auprès des habitants des régions où le Soleil se cachait derrière la Lune à plus de 95 %, surtout le ciel était couvert ou voilé par des nuages…

Vu de l’espace, en particulier par les satellites météo, le spectacle fut aussi saisissant : on peut voir (en vidéo ici) en effet l’ombre projetée de notre satellite naturel marcher sur l’Atlantique nord et sa pénombre voilée une grande partie de l’Europe jusqu’au pôle Nord. Cette Nouvelle Lune de l’équinoxe qui vient de croquer le Soleil va également provoquer de grandes marées au coefficient élevé (119).

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2015 Xavier Demeersman
More from X. Demeersman

La Nova Scorpii 2007 s’invite dans la constellation du Scorpion

Habitués à  guetter la supergéante rouge Antarès, que tout le monde remarque...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *