Première observation de changements dans l’atmosphère d’une exoplanète

HD 189733b

Une équipe d’astronomes a pu observer pour la première fois les changements dans l’atmosphère d’une “Jupiter-Chaude” distante de 63 années-lumière.

D’une taille légèrement supérieure à celle de notre géante Jupiter (14 %), l’exoplanète HD 189733b est très proche de son étoile : moins de 5 millions de km (soit un trentième de la distance Soleil-Terre). Aussi, cette “Jupiter-chaude” change-t’elle d’année tous les 2,2 jours seulement, le temps de boucler son orbite autour de l’étoile-parent HD 189733A. La température à sa surface est très élevée : plus de de 1 000° C (1 273 K) selon les estimations d’une équipe d’astronomes qui l’a étudiée avec le télescope spatial Hubble.

Distante de 63 années-lumière, l’étoile-hôte est un “soleil” 80 % moins grand et massif. Voisin visuellement de la nébuleuse planétaire Messier 27 (M27) – surnommée “Dumbell”, “les altères” ou encore “le trognon de pomme”, elle est facile à observer, ne serait-ce avec une simple paire de jumelle (Voir sa position avec Skymap/WikiSky) !

HD189733A Swift
L’étoile HD 189733A capturée dans le rayonnement x par Swift, les 13 et 14 septembre 2011

Le 7 septembre 2011, après que le télescope Swift, sensible au rayonnement X, ait surpris une violente éruption émanant de l’étoile, les chercheurs programmèrent le télescope spatial Hubble pour observer le transit de la planète, les heures suivantes. C’est ainsi que pour la première fois, des changements dans l’atmosphère d’un autre monde furent enregistrés puis étudiés.
Vraisemblablement, l’éternuement a blessé l’atmosphère de la planète voire l’a scalpé en partie … Les astronomes relevèrent des échappements rapides  d’hydrogéne, au rythme moyen de 1 000 tonnes par minute à la vitesse de 480 000 km/h. Vraiment très proche de son étoile, HD 189733b essuie régulièrement des torrents de rayons X. Environ 3 millions de fois plus que la Terre après une rare éruption solaire de haut niveau, classée X (qui se produisent principalement lors des périodes de hausse d’activités solaires). HD 189733b est le deuxième cas connu d’évaporation d’atmosphère d’une exoplanète !

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=0h4bhpmEoNQ[/youtube] [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=c-ewZcIWD8w[/youtube]

Télécharger l’illustration en haute résolution (1,7 Mb).

Crédit photo et vidéo : NASA/ESA/A. Lecavelier des Etangs (CNRS-UMPC, France) et P. Wheatley (University of Warwick).

More from X. Demeersman

Portraits des amas globulaires M68 et M107 par Hubble

Hubble livre deux portraits en haute résolution des amas globulaires Messier 68...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *