Pour ses 28 ans, Hubble nous emmène dans la nébuleuse de la Lagune

Portrait en très haute résolution de la nébuleuse de la Lagune pour le 28e anniversaire d’Hubble. Découvrez les splendeurs de ce nuage de gaz où des étoiles sont en train de naître.

Le successeur d’Hubble, le JWST — télescope spatial James Webb — se fait très désirer. La NASA annonçait récemment que son lancement était une nouvelle fois reporté : il faudra désormais attendre mai 2020. Qu’à cela ne tienne ! De son côté, le vétéran Hubble n’a pas dit son dernier mot. En orbite depuis 1990 (163.500 tous de la Terre !), le célèbre télescope spatial est toujours dans la course et continue de régaler autant les astronomes professionnels que le grand public. Très sollicité par les équipes de chercheurs, il a déjà réalisé quelque 1,5 million d’observations — et pas moins de 40.000 objets célestes différents — depuis qu’il a ouvert son œil géant de 2,4 mètres pour la première fois.

Pour marquer le coup, les équipes qui pilotent Hubble ont choisi cette année de revisiter la nébuleuse de la Lagune, vaste d’étoiles déjà dépeintes il y a quelques années.

Nébuleuse de la Lagune dépeinte par Hubble. Version en haute résolution (15,4 Mb) ici et très haute résolution (158 Mb) ici. Affichez l’image en plein écran pour profiter de tous les détails — Crédit : NASA, ESA, STScI

Au centre de la scène : Herschel 36, un colosse stellaire 32 fois plus massif — et 9 fois plus grand — que notre paisible Soleil. Âgée d’un million d’années, l’étoile, 8 fois plus chaude que la nôtre, n’en a déjà plus que pour 5 millions d’années. Donc, une vie très courte en comparaison avec le Soleil qui, rappelons-le, avec 4,6 milliards d’années, n’en est qu’à la moitié.

Très turbulente, Herschel 36 remodèle avec ses vents ultraviole(n)ts l’architecture de ce nuage d’étoiles en gestations étendu dans le Sagittaire, à 4.000 années-lumière de nous. Ici, Hubble nous livre des détails sans précédent d’une portion de 4 années-lumière à l’intérieur de cette concentration de gaz et de poussières. Un délicat nuage, très fertile, que l’on peut apercevoir les soirs d’été dans une lunette ou même une paire de jumelles.
Avec ces nouvelles images dans le visible et aussi l’infrarouge, Hubble nous invite à découvrir, non sans éblouissements, les formes délicates de la nébuleuse de la Lagune. À voir en haute résolution, pour en distinguer les moindres reliefs.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018 Xavier Demeersman
Tags from the story
, , , ,
More from X. Demeersman

Aurore boréale photographiée pendant l’éclipse totale de Lune

Aurore boréale et éclipse totale de Lune saisie en images le 21...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *