On a retrouvé un bloc primordial de la Voie Lactée, l’amas Terzan 5

L'amas d'étoile Terzan 5 caché au centre de notre galaxie
L'amas d'étoile Terzan 5 caché au centre de notre galaxie (cliquez pour agrandir)

Grâce à la grande capacité de résolution des Very Large Telescope (VLT) et une nouvelle génération d’instruments d’observation dans l’infrarouge comme le Multi-conjugate Adaptive optics Demonstrator (MAD), une équipe d’astronomes menée par Francesco Ferraro a pu mettre au jour un vieil amas d’étoiles logé derrière la « brume » épaisse de poussières du bulbe galactique. Nommé Terzan 5, sa population d’étoiles varie étonnamment entre 6 et 12 milliards d’années : les amas globulaire présentent en général des étoiles qui se sont formées en même temps. Les récentes observations de l’ESO montre aussi que sa masse est plus importante que prévue. Terzan 5 pourrait être, selon l’équipe de chercheurs, un élément très ancien issu d’une galaxie naine qui aurait fusionné avec notre Voie Lactée encore très jeune … Un élément ayant contribué à la formation du renflement central appelé bulbe, propre à de nombreuses galaxies.

L’amas globulaire Omega du Centaure présente lui aussi des caractéristiques similaires, à la différence qu’il est situé sur les bords de notre galaxie.

La principale difficulté que rencontre les astronomes pour étudier la partie centrale de la Voie Lactée est l’omni-présence de nuages denses de poussières. Les caméras infrarouge de haute performance sont seules capables de trahir la présence d’objets semblables dans ces conditions extrêmes.

Sur la vidéo ci-dessous, on peut voir une plongée depuis l’extérieur de notre galaxie jusqu’à son centre où se situe l’amas Terzan 5.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=ZvQWjlxMs4A[/youtube]

Voir l’image de l’environnement de l’amas Terzan 5.

Crédit photo : ESO/F. Ferraro.

More from X. Demeersman

Chromosphère du Soleil en avril 2007 réalisée par le satellite STEREO

[youtube width= »350″ height= »292″]http://fr.youtube.com/watch?v=GiPmFu_z8ZA[/youtube] Télécharger la vidéo (51,2 Mo) sur le site du...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *