Observez les étoiles filantes les « Perséides »

perseids by david  harvey
Salve d’étoiles filantes des « Perséides » (août 2010) – Sur cette magnifique photo prise au Steward Observatory (Arizona) par David A. Harvey, on voit très bien le radient (direction d’origine) dans la constellation de Persée !

Le rendez-vous annuel des étoiles filantes du mois d’août, les « Perséides » atteindra son maximum le 13 août prochain. Hélas, la Pleine Lune gâchera un peu la fête ! Toutefois, on peut déjà en surprendre de nombreuses et la Lune n’est pas encore très gênante.

Comme chaque année, au plus fort de l’été, l’essaim météoritique « les Perséides » fait parler de lui. Généralement désigné par étoiles filantes, les météores et météorites qui fendent le ciel entre le 17 juillet et le 24 août chaque année sont d’innombrables débris de petites tailles abandonnés par la comète 109P/Swift-Tuttle qui croise l’orbite terrestre tous les 135 ans. Comme la plupart semblent surgir de la constellation de Persée au moment où elle se hisse au-dessus de l’horizon nord-est (aux alentours de minuit à la fin juillet, début août), l’essaim devenu très populaire est donc appelé « Perséides ». Le pic d’activité a toujours lieu vers le 12 août. Leur nombre est variable selon les années car cela dépend de la densité du nuage de débris que la Terre traverse. Celui-ci se fragmente et se dilue au fil du temps si bien que certains « crus » des « Perséides » peuvent être exceptionnels, très bons ou alors complètement décevant. Le taux horaire moyen au moment du maximum avoisine les 100 météores par heure ! Leur vitesse de pénétration dans l’atmosphère est très élevé : 59 km/s. !

Qu’en est-il du « cru » 2011 ?

Bolide Perséides
Dispersion de la trainée laissée par un bolide « Perséides », photographié en 2010 par Martin Gembec
Cette année, le maximum est attendu dans la nuit du 12 au 13 août et cela tombe mal car c’est la Plein Lune. De toute façon, la veille ou le lendemain, les conditions sont tout aussi mauvaises car la notre satellite naturelle qui reflète environ 7 % de la lumière solaire noie l’obscurité (si nécessaires pour surprendre un maximum d’étoiles filantes) de sa pâle clarté ! Seuls les « bolides », les météores les plus importants, ont des chances d’être remarqués ces nuits-là ! Il s’agit des plus gros morceaux laissé par la comète d’origine. Fragments de roches, âgés de plusieurs milliards d’années, leurs tailles peuvent dépasser plusieurs centimètres pour un poids supérieur à 100 grammes … Lorsqu’ils pénètrent dans notre atmosphère, l’effet est très spectaculaire et magnifique : des flèches très lumineuses qui rayent le ciel, une longue trainée verte capable d’illuminer le sol pendant quelques secondes. La chute peut s’accompagner d’une forte détonation ! Un des exemples les plus récents (et médiatisé) est le météore aperçu à 3h30 du matin, ce 2 août 2011, dans le ciel midi-pyrénéen. L’OVNI que certains témoins ont cru observer était, en effet, un de ces « bolides »qui fréquente les nuits de juillet et d’août. Il a percé la nuit épaisse d’une intense lumière et briser le silence lors de son entrée dans l’atmosphère …

En conclusion, cette année il vaut mieux chercher les étoiles filantes appartenant au célèbre essaim météoritique « les Perséides » ces jours-ci ! Le taux horaire est certes plus bas que le pour le pic prévu le 13 août mais la Lune n’est pas aussi gênante. D’ailleurs, en s’allongeant sur le sol, les yeux vers le ciel, on peut dores et déjà en surprendre de nombreuses qui parcourent le ciel à grande vitesse !

Rendez-vous sur le site International Meteor Organization (IMO) pour suivre la fréquence des « Perséides » relevée par différents observateurs à travers le monde. Les données sont mises à jour toutes les 15 minutes. Pour l’instant, une moyenne de 10 à 15  météores par heure a été constatée. Cela devrait augmenter au fil des jours et culminer au cours de la nuit du 12 au 13 août.

Crédit photo : David A. Harvey, Martin Gembec.

More from X. Demeersman

Hubble détecte de l’eau dans l’atmosphère de 5 exoplanètes

[vc_row][vc_column][vc_column_text] Une nouvelle étape vient d’être franchie par les astronomes avec la...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *