Les nouvelles cartes géologiques réalisées par Mars Express racontent le passé de Mars

Depuis son lancement il y a tout juste 10 ans, la sonde spatiale européenne Mars Express a considérablement fait avancer les connaissances sur le passé géologique de la planète rouge.

Ce 2 juin 2013, l’Agence Spatiale Européenne (ESA) fêtait les 10 ans du lancement de leur bébé Mars Express, ambitieuse sonde spatiale chargée de photographier et cartographier la planète rouge en très haute résolution. Outre des images très détaillées (95 % de sa surface est photographiée dont les deux tiers avec une résolution de 20 m. par pixel), l’orbiteur équipé de radar et de spectromètre a révélé la composition des roches en surface et sous la surface, leurs distributions à l’échelle de la planète, éclairant ainsi les scientifiques sur les différents processus qui l’ont façonné depuis ses origines, il y a 4,6 milliards d’années.

Au moyen de l’instrument OMEGA qui étudie le spectre de la lumière solaire réfléchit par la surface martienne, les chercheurs ont pu dresser de nouvelles cartes de la distribution des minéraux hydratés (tels les phyllosilicates), formés uniquement en présence d’eau liquide ainsi que celles des roches volcaniques comme l’olivine et le pyroxène. De précieuses informations qui aident les scientifiques à reconsidérer l’évolution de cette planète relativement proche de nous.

La répartition des minéraux hydratés observée principalement dans les régions des grands bassins d’impact formés il y a plus de 4 milliards d’années (d’autres ont été recouverts par de grands épanchements de lave) suggère par exemple une présence d’eau liquide en surface au cours des 100 premier millions d’années de son histoire. La période réunissait des conditions potentiellement favorables à l’apparition de la vie.

Un peu plus tard, il y a environ 3,7 milliards d’années, de violents impacts d’astéroïdes ou comètes ont fait remonté en surface de la lave qui inonda de vastes territoires. La présence de pristine, olivine riche en magnésium, excavée autour de cratères d’impact trahit cet épisode géologique mouvementé.

Mars, rouge aux yeux de l’humanité depuis la nuit des temps, l’est devenue en réalité progressivement. L’oxyde de fer, plus abondant dans les régions de l’hémisphère nord de Mars, a peu à peu envahie sa surface en réaction avec les échanges atmosphériques pour lui donner sa coloration de rouille. Il apparait que l’érosion créée par l’activité mécanique des glaciers et aussi par les grandes tempêtes globales qui la terrasse ait distribué – et continue encore de ronger et disperser – ces poussières à travers toute la planète de 6 800 km de diamètre.

Grâce à Mars Express, les astronomes-géologues ont pu étudié les couches de glace en surface et aussi cachées sous la surface, révélant ainsi qu’au pôle sud, il y en a un volume suffisant pour recouvrir la planète toute entière d’un océan de 11 m. de profondeur si cette glace venait à fondre ! On doit aussi au vaisseau la découverte de méthane dans l’atmosphère martienne. Son origine est-elle géologique ou plutôt biologique comme sur Terre ? Le débat fait rage chez les scientifiques. La sonde spatiale européenne s’est aussi intéressée aux deux petites lunes de Mars et survolé en décembre 2012, à une distance record de 58 km, la surface de Phobos, le plus gros des deux.

Loin d’avoir achever sa carrière, Mars Express est sollicité pour déterminer les prochains sites d’exploration des missions automatiques ou humaines (futur plus lointain), appuyer l’arrivée de la nouvelle mission européenne ExoMars et toujours approfondir les connaissances géologiques de notre voisine.

En vidéo ci-dessous, quelques-uns des « grands moments » de la mission Mars Express.

Dans son excellent livre “Mars, planète bleue ?” (publié en 2009 aux éditions Odile Jacob), le professeur Jean-Pierre Bibring en charge de l’instrument OMEGA dresse un nouveau portrait de Mars documenté par les nombreuses de données acquises par Mars Express depuis les débuts de sa mission.

 

Source : Mars Express.

Crédit photo et vidéo : ESA.

Tags from the story
, , ,
More from X. Demeersman

En vidéo, promenades dans le ciel d’été nord-américain

Superbe assemblage de photos montées en vidéo : crépuscules et nuits remplies,...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *