New Horizons : Pluton et Charon sont en vue !

illustration NH pluton charon
Illustration de la sonde spatiale New Horizons arrivant le 14 juillet 2015 à proximité de la planète naine Pluton et de son compagnon Charon

New Horizons n’est plus qu’à 187 millions de km de la première cible de sa mission, Pluton. Sur les images, l’astre n’apparait plus comme un minuscule point lumineux.

Il y a 85 ans, lorsque l’astronome Clyde Tombaugh observait Pluton, il ne pouvait distinguer qu’un minuscule petit point lumineux. Il en fut ainsi durant des décennies pour tous ceux qui souhaitaient l’étudier. Grâce au télescope spatial Hubble, on en a certes appris un plus à son sujet et ses satellites qui l’accompagnent (Charon, Nyx, Hydre, Styx et Kerbéros) sans pour autant connaître son véritable visage…

Actuellement à quelque 187 millions de km de l’ex-neuvième planète du Système solaire, New Horizons est arrivée au seuil de cette région lointaine, au-delà de l’orbite de Neptune, où croise la planète naine. À cette distance, la sonde spatiale commence à y voir plus clair et d’ailleurs sur les images obtenues avec l’instrument LORRI (Long-Range Reconnaissance Imager) les 25 et 27 janvier 2015, Pluton occupe 2 pixels et Charon, 1 pixel (contre 1 et 0,5 sur les clichés réalisés en juillet 2014). « (…) la planète naine va continuer de grossir de plus en plus sur les images à mesure que la sonde New Horizons se précipite sur sa cible » commente Hal Weaver, de l’équipe scientifique de la mission. « Les nouvelles photos de Lorri démontrent également que les performances de la caméra n’ont pas changé depuis que la sonde a été lancée, il y a plus de 9 ans ».

Le couple Pluton-Charon — environ 18 000 km sépare les deux astres

 

En attendant l’arrivée de NH, prévue le 14 juillet, la NASA a indiqué que des centaines d’autres images seront prises au cours des prochains mois afin de mieux évaluer sa distance avec Pluton et de préparer son approche. À cet égard, une première manœuvre est programmée le 10 mars.

Les chercheurs et le grand public attendent avec impatience cette rencontre avec cet astre sombre et méconnu. Pour la première fois, nous découvrirons sa surface, ses reliefs, l’atmosphère ténue qui l’enrobe de même que nous ferons connaissance avec ses lunes et pourquoi pas, ses anneaux…

Crédit photo : NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2015 Xavier Demeersman
More from X. Demeersman

Jupiter : qu’arrive-t-il à la Grande tache rouge ?

Coincée entre des bandes équatoriales de Jupiter, la Grande tache rouge est...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *