Minimum des glaces d’été en arctique très proche du record de 2007

arctic sea ice minimum
Minimum des glaces d'été très proche du record de 2007

Pour la deuxième fois depuis que notre civilisation humaine mesure l’étendue de la mer de glace en été, c’est-à-dire depuis 1972, le record du minimum a été atteint début septembre !

En septembre 2007, à l’apogée de l’été et plusieurs mois de douceur, la surface de l’océan arctique recouvert par la glace était au plus bas. De mémoire d’Hommes – et de satellites ! – on n’avait jamais vu cela ! Un record historique imputable aux perturbations climatiques à l’oeuvre, en particulier l’érosion des glaces par des changements des vents et un temps durablement clair et chaud pour cette région polaire.

Les données enregistrées par le satellite américain Aqua entre le 7 mars et le 9 septembre 2011 ont été traitées par le National Snow and Ice Data Center (NSIDC). Leurs calculs font état d’une couverture de glace de nouveau très réduite, proche du record de 2007. Il a été relevé que la glace ne recouvre plus qu’une surface de 4,33 millions de km2. C’est 2,38 millions de km de moins que la moyenne observée entre 1979 et 2000.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xl9bk4_evolution-des-glaces-arctique-d-ete-en-2011_tech[/dailymotion]

Pour les chercheurs de l’Université de Bremen (Allemagne) qui ont travaillé sur des données collectées avec les satellites européen CryoSat, EnviSat et aussi Aqua, le record de retrait des glaces de 2007 est en passe d’être battu. L’été n’étant pas encore terminé, jouant les prolongations, les spécialistes estiment que la fonte pourrait se poursuivre encore quelques jours.

Pour les scientifiques du NSIDC, les conditions de cette année sont différentes de celles qui régnaient au cours de l’été 2007. Selon eux, la mer de glace devait être beaucoup plus fine qu’il y a quatre ans. Ils rappellent, en outre, que les cinq dernières années avaient toutes un niveau de recouvrement de glace particulièremnt bas, au plus près du record de 2007.

Evidemment, que cette région du monde longtemps restée inaccessible au traffic maritime et à diverses activités humaines, soit libérée des glaces en été, réjouit tous ceux qui convoitent ses gisements profonds.

Les « projections » de l’océanographe Wieslaw Maslowski tablent sur océan arctique complètement libéré des glaces à l’horizon 2016-2017. D’autres modèles l’envisagent plutôt pour les années 2025. Rappelons que les modèles du GIEC publiés en 2007 prédisaient un retrait total des glaces estivales pour … 2080. A présent, « l’estimation la plus couramment acceptée est celle d’une disparition de la banquise arctique estivale entre 2020 et 2050 » écrit Stéphane Foucart dans Le Monde (« La fonte estivale de la banquise arctique renforce le pessimisme des chercheurs », Le Monde du 16 septembre 2011).

Source : EarthObservatory et ESA.

Crédit photo : Aqua/NASA.

Tags from the story
,
More from X. Demeersman

En vidéo : la Terre à 30 km d’altitude

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=bQ0Ha2p8GjI&feature=player_embedded[/youtube] Partagé par le site Universe Today, une vidéo palpitante de l’ascension...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *