Météorite ? Astéroïde ? Que s’est-il passé dans le ciel de Russie ?

Les chercheurs en savent un peu plus sur le petit astéroïde qui a explosé dans le ciel de Russie.

Aucune corrélation entre le “météoroïde » qui explosa dans le ciel de Russie et le survol à une distance record de l’astéroïde 2012 DA14 (40 m. de long).

Le météorite ou plutôt le petit astéroïde qui est entré dans l’atmosphère terrestre au-dessus de la région de l’Oural, en Russie, le 15 février 2013 à 9 h 20, heure locale (il était 4 h 20 du matin en France métropolitaine) était l’événement météorique le plus puissant enregistré depuis celui de 1908 lequel coucha les arbres sur des dizaines de kilomètres dans la région de Tunguska !

D’après les experts de la NASA et du programme NEO (Near Earth Object) qui au moyen d’un large réseau de télescopes dans le monde entier “scannent” les ténèbres de la nuit à la recherche de “gros cailloux” menaçants et de passage tels que le désormais célèbre 2012 DA14 qui nous a frôlé le même jour — incroyable coïncidence ! –, l’objet devait mesurer entre 15 et 17 mètres dans sa plus grande longueur. De par sa relative petite taille, il est totalement passé inaperçu avant qu’il ne pénètre de façon spectaculaire dans l’atmosphère.

D’une masse évaluée entre 7 000 et 10 000 tonnes, il s’est précipité sur notre planète à une vitesse approximative de 65 000 km/h. (soit environ 18 km/s. !). Après 30 secondes de traversée de la haute atmosphère, le bloc se brisa en plusieurs morceaux à une altitude comprise entre 20 et 25 km (selon la NASA et Spaceweather). L’explosion d’une puissance équivalente à 500 kilotonnes de TNT (30 fois la bombe atomique qui explosa au-dessus de Hiroshima en 1945) provoqua une violente onde de choc qui souffla les vitres de dizaines d’immeubles dans la ville de Chelyabinsk, lequel phénomène blessa plus de 1 000 personnes ! La trainée laissée dans le sillage des fragments du “météoroïde” s’étendait sur plus de 320 km, elle a même été photographiée depuis l’espace par le satellite Meteosat 9 !

Pour Paul Chodas, chercheur au NEO, “ces événements sont rares et c’était une incroyable coïncidence que cela se produise le même jour que le passage à une distance record de l’astéroïde 2012 DA14”. Selon les spécialistes, les astéroïdes de cette taille franchissent notre atmosphère en moyenne tous les 100 ans. Par ailleurs, beaucoup de ces corps rocheux de petite taille (pas plus de 10 mètres) passent inaperçu car ils survolent des régions très peu peuplées. Rappelons que 70 % de la surface de notre planète est recouverte d’eau et qu’il existe beaucoup de régions désertiques avec une faible densité de population : Sibérie, Arctique, Antarctique, Sahara, désert de Mongolie, etc.

C’est probablement l’un des fragments qui a percé ce cratère d’environ 6 m. de diamètre dans la glace du lac Chebarkul (photo ci-dessous). Deux autres morceaux auraient également été retrouvés.

Cratère d'impact retrouvé
Cratère d’impact retrouvé dans le lac Chebarkul (via Russia Today)

Tags from the story
, ,
More from X. Demeersman

Rosetta : ses dernières images avant son atterrissage sur la comète Tchouri

Retrouvez les dernières images de la mission Rosetta, commencée il y a...
Read More

1 Comment

  • mais , bien sûr , aucun problème si c’était tombé sur une centrale ou un dépôt de déchets nucléaires…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *