Mars : MRO et Opportunity ont photographié le passage de la comète Siding Spring

siding spring MRO
La comète C/2013 A1 Siding Spring photographiait le 19 octobre à 138.000 km de distance avec la caméra haute résolution de la sonde spatiale américaine Mars Reconnaissance Orbiter. La taille du noyau de cet astre venu pour la première fois des confins du système solaire est désormais estimée à moins de 500 mètres

Quelques heures après l’événement qui a vu la petite comète Siding Spring passer à moins de 140.000 km de la surface de Mars, la NASA publie les premières images réalisées par son orbiteur MRO et le rover Opportunity. Venue du lointain nuage de Oort, c’est la première fois qu’un corps qui en est issu est photographié d’aussi près.

Dimanche 19 octobre, en début soirée, des milliers de terriens n’avaient d’yeux que pour Mars, notre planète voisine située, en ce moment, à environ 240 millions de km de la Terre. À 18h27 TU, la comète désignée C/2013 A1 Siding Spring ne passait qu’à 139.500 km de la surface de la planète rouge ! Un événement exceptionnel que les orbiteurs et rovers en mission sur place ne pouvaient manquer, en dépit des risques de collisions, pour certains, avec des poussières laissées dans le sillage de la comète.

En croisant l’orbite de Mars, Siding Spring a franchi le plan de l’écliptique et progresse désormais dans l’autre hémisphère du Système solaire (retrouvez les données en temps réel sur son orbite, sa vélocité et ses distances relatives à Mars, le Soleil et la Terre sur le site LiveCometData). Rappelons que c’est vraisemblablement la première fois qu’elle s’aventure dans le système solaire interne. Dans quelques jours, le 25 octobre, elle aura atteint son point le plus proche avec le Soleil (périhélie) sur sa longue orbite elliptique estimée à plus ou moins 8 millions d’années. Elle est issue du lointain nuage de Oort, immense sphère peuplée de milliards de comètes potentielles qui enveloppe notre étoile et délimite son influence gravitationnelle. Aussi, pouvoir photographier d’aussi près un corps céleste, contemporain de la formation des planètes, il y a 4,5 milliards d’années, et déloger des frontières de notre système solaire est-il une grande chance pour les scientifiques de l’étudier en détail.

Les premières images envoyées de Mars sont arrivées sur les écrans de la NASA et ont été traitées. À l’affut, la sonde spatiale Mars Reconnaissance Orbiter a dévoilé les clichés pris avec sa caméra HiRISE (High Resolution Imaging Science Experiment), à quelque 138.000 km de distance. Avec une résolution de 138 mètres par pixel, le noyau de la comète n’occupe que 2 ou 3 pixels suggérant une taille inférieure à 500 mètres (les observations avaient estimé sa taille entre 0,7 et 1,5 km). Il s’agit des « vues les plus hautement résolues jamais réalisées d’une comète du nuage de Oort ».

 

Depuis le sol martien, le rover Opportunity a photographié C/2013 A1 Siding Spring le 19 octobre, environ 2 heures et demie avant le passage de la comète au plus près de la planète rouge. Quelques rayons cosmiques ont laissé leurs empreintes
Depuis le sol martien, le rover Opportunity a photographié C/2013 A1 Siding Spring le 19 octobre, environ 2 heures et demie avant le passage de la comète au plus près de la planète rouge. Quelques rayons cosmiques ont laissé leurs empreintes

Situé dans la région de Terra Meridiani (près de l’équateur martien), sillonnant depuis plusieurs semaines la ligne de crête du cratère Endeavour, le rover Opportunity a tourné sa caméra panoramique (PanCam) vers le ciel pour suivre le passage de la comète. Toutefois, ce fut avant l’aube, environ 2h30 avant que le corps glacé n’atteigne sa plus petite distance avec la planète rouge, car le Soleil serait levé à ce moment-là. Sur cette image prise avec un temps de pose de 50 secondes, on distingue outre Siding Spring, quelques étoiles aplaties, dont Menkab — ou Alpha Ceti — , la plus brillante de la constellation de la Baleine (Cetus) et des rayons cosmiques. Une tempête de sable qui s’est manifestée plus à l’ouest, plusieurs jours auparavant a un peu affecté le ciel martien.

Tous les responsables des sondes spatiales de la NASA en mission autour de Mars ont assuré qu’elles allaient bien et n’ont subi aucun dommage. Idem pour Mars Express de l’ESA, dont on attend également les images et Mars Obrbiter Mission (MOM) de l’agence spatiale indienne ISRO qui est arrivée en orbite de la planète rouge au début du mois, peu après MAVEN.
Plusieurs grands télescopes terrestres et spatiaux comme Hubble ont également suivi cette visite inédite de Siding Spring.

Source : JPL.
Crédit photo : NASA/JPL-Caltech/University of Arizona.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2014 Xavier Demeersman
More from X. Demeersman

Cassini va passer entre Saturne et ses anneaux avant son plongeon final

La NASA a exposé les dernières étapes qui attendent Cassini avant son...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *