Mars : un hélicoptère pourrait accompagner le rover Mars 2020

Le successeur de Curiosity, Mars 2020, ne se posera pas seul sur Mars en 2021. Un petit hélicoptère expérimental va l’accompagner. Une première dans l’histoire de l’exploration d’autres mondes.

La NASA a annoncé le 11 mai qu’un petit hélicoptère pourrait accompagner son nouveau rover martien Mars 2020 — un rover géologue au design similaire à celui de Curiosity qui enquêtera sur les traces possibles de vie sur notre voisine —, dont le départ pour la planète rouge est prévu en juillet 2020.

C’est la toute première fois qu’un hélicoptère volerait dans les airs d’un autre monde que la Terre. Très satisfaite d’être pionnière dans ce domaine, l’Agence spatiale américaine a déclaré par la voix de son tout nouvel administrateur Jim Bridenstine : « la NASA a une fière histoire de premières. L’idée d’un hélicoptère survolant les cieux d’une autre planète est palpitante : Mars Helicopter est très prometteur pour nos futures missions scientifiques de découvertes et d’exploration de Mars ».

Voler dans la fine atmosphère de Mars n’est pas facile

L’envol du petit engin ne se fera pas sans risques sur Mars, ses concepteurs en ont bien conscience. Mis au point depuis 4 ans, l’environnement qui l’attend sera bien sûr différent de celui où il fut pensé. Son principal obstacle, la pression atmosphérique qui, sur notre voisine, est 200 fois moindre que sur Terre. Pour ce faire, le poids de l’appareil n’excédera pas 1,8 kg pour une taille équivalente à celle d’une balle de baseball. Et pour se maintenir dans les airs, la rotation de ses pales sera de quelque 3.000 tours par minute.

« Pour le faire voler à cette faible densité atmosphérique, nous devions tout examiner scrupuleusement, le rendre aussi léger que possible tout en étant aussi fort et aussi puissant que possible », a expliqué Mimi Aung, qui dirige le projet au JPL.

À son bord, les ingénieurs ont prévu des éléments pour réchauffer l’engin, indispensables à sa survie dans l’environnement glacial de Mars (jusqu’à – 120 °C la nuit). Doté de batteries, Mars Helicopter pourra les recharger grâce aux panneaux solaires qui lui ont été greffés.

Mars Helicopter
Illustration de Mars Helicopter — Crédit : NASA, JPL-Caltech

Quelle serait la mission de Mars Helicopter ?

Après vérifications que tout s’est bien passé après son débarquement avec Mars 2020 et que tout est en état de marche, le petit hélicoptère expérimental s’immiscera progressivement dans le grand bain, s’éloignant toujours un peu plus (quelques centaines de mètres) et un peu plus longtemps (jusqu’à 90 secondes) à travers cinq essais. Sa mission initiale serait de 30 jours. Et qui sait, peut-être davantage.

Si ça ne marche pas, tant pis, se résigne la NASA. En revanche, si cela se passe bien, le projet, plein de promesses, connaîtrait un éventail de déclinaisons mettant à profit l’avantage de pouvoir explorer des sites inaccessibles martiens par le sol… On imagine déjà les applications pour de futures missions. Sans parler des points de vue aériens totalement inédits qu’ils pourront nous transmettre. Patience… Nous devrions en avoir la primeur dès février ou mars 2021 si, bien sûr, l’hélicoptère embarque avec Mars 2020. Où exactement ? Ça, nous ne le savons pas encore.

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018 Xavier Demeersman
Tags from the story
, ,
More from X. Demeersman

Lancement de la navette spatiale Atlantis en vidéo

Lancement réussi, lundi 16 novembre, de la navette spatiale Atlantis. A son...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *