Mars est au plus près de la Terre le 30 mai

Mars Hubble
Mars photographiée par Hubble le 12 mai, 10 jours avant l’opposition de 2016. Voir la version annotée plus bas — Crédit : NASA, ESA, the Hubble Heritage Team (STScI/AURA), J. Bell (ASU), M. Wolff (Space Science Institute)
Ciel nocturne en direction du sud-est le 30 mai vers 23h30

Ciel nocturne en direction du sud-est le 30 mai vers 23h30 – Crédit : SkySafari

Mais quel est ce point rouge très brillant en direction du sud-est ? Mars ! En opposition le 22 mai, la planète rouge est au plus près de la Terre, le 30 mai. C’est le meilleur moment pour l’observer.

Ces dernières semaines, peu de temps après le coucher tardif du Soleil, quand enfin la nuit commence à s’installer, impossible de manquer le gros point rougeoyant accroché dans le ciel, au-dessus des branches des arbres en direction du sud-est. Il s’agit de Mars. La planète rouge se promène ces temps-ci dans la Balance, juste devant les pinces du Scorpion, dessinées par des points lumineux qui, en comparaison, paraissent bien pâles (ces étoiles sont cependant beaucoup plus grosses que la planète, mais tellement plus éloignées). L’été s’avance en même temps que cette constellation du zodiaque se lève et, en son cœur, brille depuis l’aube de l’humanité, la supergéante rouge Antarès. La rivale de Mars (anti-Arès). Cette étoile en fin de vie est si grande que si on la mettait à la place du Soleil, Mercure, Vénus, la Terre et Mars seraient à l’intérieur…

Taille apparente de Mars au fil des mois en 2016 proportionnellement à celle de la Lune (en bas, à droite) - Crédit : NASA, JPL

Taille apparente de Mars au fil des mois en 2016 proportionnellement à celle de la Lune (en bas, à droite) – Crédit : NASA, JPL

Il n’empêche que du point de vue terrestre, en cette fin de printemps 2016, c’est notre voisine Mars qui l’emporte en termes de luminosité. Il faut dire que ce 30 mai, seulement 75,28 millions de km nous séparent. Ce n’est peut-être pas le plus grand minimum (en 2003, il n’y avait que 55,9 millions de km entre les deux planètes rocheuses), mais c’est beaucoup mieux que lors des oppositions de ces dernières années. À noter qu’en 2018, Mars sera 20 millions de km plus proches (57,3 millions de km).

Taille apparente de Mars en 2016 et en 2018 - Crédit : NASA

Taille apparente de Mars en 2016 et en 2018 – Crédit : NASA

L’opposition de 2016 était le 22 mai. Ce jour-là, Mars était alignée avec le Soleil et la Terre. Cependant, la plus petite distance entre les deux planètes n’était pas ce jour-là, mais huit jours plus tard. Pourquoi ? Parce que l’orbite de Mars est elliptique. Dans le cas où les deux orbites étaient circulaires, alors oui Mars et la Terre seraient au plus proche le même jour que l’opposition.

C’est donc le meilleur moment pour l’observer et la photographier. Toutefois, sa position relativement basse au-dessus de l’horizon peut être géante. L’atmosphère étant plus épaisse près de l’horizon, ses fluctuations peuvent en effet déformer l’astre, et le rendre plus ou moins trouble, au point qu’il peut être difficile de distinguer les grandes structures qu’elle arbore, selon sa rotation de 24 h 37. L’idéal serait bien sûr de se situer dans l’espace, comme Hubble (voir photo en Une ou version annotée ci-dessous). Mais plus raisonnablement, il faut se rendre à des latitudes plus basses. En France métropolitaine, on peut aussi espérer certains soirs une atmosphère moins agitée.

A noter en outre que Saturne n’est pas loin. Elle sera en opposition le 3 juin !

Mars anotated Hubble

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2016 Xavier Demeersman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *