Les sables de Mars ressembleraient aux roches volcaniques d’Hawaï

Third giant scoop Sol69
Image capturée par la camèra du mât de Curiosity après un prélévement déchantillon du sol sur le site « Rocknest » (cliquez pour agrandir)

Les sables qui recouvrent en partie le sol martien dans le cratère Gale ont une origine basaltique d’origine volcanique similaire à celle d’Hawaï.

Doté de nombreux instruments performants pour accroitre notre connaissance de la planète rouge notamment sur le plan géologique, le rover Curiosity possède des moyens beaucoup plus importants que ses prédécesseurs pour mener des analyses minéralogiques assez fines du sol et des roches martiennes. Ainsi, le 17 octobre dernier (soit son 71 ème jour de présence sur Mars — ou Sol 71), pour la première fois l’instrument CheMin (Chemistry and Mineralogy) passa au crible de ses rayons x un échantillon de sable prélevé deux jours plus tôt sur le lieu dit “Rocknest”.

Rocknest sur Mars
A gauche, image non modifiée du site « Rocknest » capturée par le rover Curiosity ; nous le voyons tel qu’il nous apparaitrait si nous étions sur Mars – A droite même lieu, même heure mais retravaillé avec un éclairage « terrestre » (cliquez pour agrandir)

C’est une occasion pour les chercheurs de reconstituer le passé. Forgés par différentes forces géologiques, chaque grain de poussière a enregistré les conditions dans lesquelles il a été formé. Il raconte un épisode de cette grande histoire.
Passé au tamis pour n’en garder que les particules inférieures à 150 microns (équivalent à l’épaisseur d’un cheveu), l’échantillon est un recueil de roches brisées, érodées puis dispersées de part et d’autre de la planète par les vents auxquels se mêlent un sable fin originaire de la région. D’un point de vue minéralogique, cette couche superficielle, très différente de l’ancien “lit de rivière” étudié quelques semaines plus tôt, présente des analogies avec le sol d’origine volcanique d’Hawaï. David Bish (Univeristé de l’Indiana) précise “[…]que nous savons maintenant que c’est minéralogiquement similaire à du matériel basaltique, avec des quantités significatives de feldspath, de pyroxène et d’olivine, ce qui n’était pas inattendu« . Le chercheur qui travaille avec l’instrument CheMin ajoute que “les matériaux analysés par Curiosity jusqu’à présent sont conformes à nos idées initiales sur les dépôts dans le cratère Gale, enregistrant une transition d’une période humide vers une autre, plus sèche.” Les échantillons extraits récemment témoignent d’un sol plus récent qui connu vraisemblablement peu d’interaction avec l’eau.

CheMin-sample.png
Echantillon du Sol 69 (jour martien) analysé par l’instrument CheMin. Cristalographie révélant la présence de felspath, pyroxéne et olivine

Crédit photos : NASA/JPL-Caltech/Ames.

Tags from the story
, , ,
More from X. Demeersman

La galaxie NGC 4945 photographiée par l’ESO

C’est une de nos galaxies voisines. Située à environ 13 millions d’années-lumière...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *