Les labyrinthes de Calliope

Clark - Body Riddle
Clark - Body Riddle

Clark aka Chris Clark, partisan du minimalisme et émule des oeuvres d’Autechre, Squarepusher (dont je parlerai du nouvel album bientôt) et LFO, tous grands cuisiniers de la maison Warp, s’impose comme l’un de plus brillants poétes anglais de l’ère électronique avec son nouvel album « Body Riddle » qui succède à  « Empty The Bones Of You ».

« Body Riddle » pourrait se traduire par « énigmes du corps », ce qui peut paraître circonspect tant l’énigme peut s’étendre à l’esprit et à  ses constructions. Au cerveau, l’artiste emprunte les circonvolutions, vortex et interconnexions. Des flux migratoires et autres turbulences des ondes dont nous sommes faits. Clark cherche et travaille cette importante matière première dans les mines de l’esprit. Les déflagrations de sons synthétiques et bruts envahissent voluptueusement l’espace édifié par ces rythmes savants et invisibles. L’architecte prend plaisir à nous construire des cathédrales, cataractes ou chambres magmatiques, … selon le sens de la lecture. Ce grand admirateur d’Autechre, n’a rien à envier de sa virtuosité et de sa plastique.
Après « Clarence Park », remarquable et passionnant, « Empty The Bones Of You » moins convaincant, le troisième album « Body Riddle » nous agite davantage avec une éloquence maîtrisée. Coup de cœur particulier pour le titre « Herzog », fort d’une horizontalité féconde pour l’imagination, d’une ampleur sonore à faire hérisser le poil et d’une richesse d’évocation qui nous fait découvrir un vaste paysage sublimé par le travail des reliefs et voluptés sonores.

Une musique aux contours instables et bien heureusement insituables, puisant ses ressources dans le labyrinthe de nos corps et imaginations débordantes. Plus rien à voir avec le macrocosme musicien ordinaire. On approche d’autres territoires encore méconnus. De nouvelles pages et séquences écritets à mi-chemin entre hommes et machines, musique concréte et électronique expérimentale.

Clark a également composé la musique du film « Renaissance » que l’on peut retrouver sur l’ep « Throttle Furniture » en vente chez tous les bons disquaires.

Tags from the story
,
More from X. Demeersman

Les plus belles photos des « astrophotographes de l’année 2014 »

Le jury réuni en septembre au muséum de Greenwich, Grande-Bretagne, a dévoilé...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *