Les différents gaz à effet de serre


Ouragan Gordon et HeleneLe Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat ou GIEC qui s’est réuni à Paris entre le 29 janvier et le 2 février 2007 a remis son rapport il y a maintenant plus de 10 jours en tirant la sonnette d’alarme. Le réchauffement climatique en question observé depuis de nombreuses années et avéré désormais partout sur la planète aurait donc une origine anthropique. 90 % des experts et spécialistes conviés pour la circonstance, s’accordent à penser que les activités humaines sont responsables de ces changements ! Il y avait un doute, un doute parfois entretenu avec verve et ferveur, mais aussi cynisme et ignorance, un doute désormais chassé et récusé (même si certaines compagnies pétrolières américaines sont prêtes à récompenser les efforts des scientifiques qui démontreraient le contraire … !). Les activités industrielles qui ont débutées il y a plus de 150 ans et qui se sont développées considérablement à travers le monde grâce aux énergies fossiles comme le charbon ou le pétrole émettent – nous le savons tous maintenant – du dioxyde de carbone, un des principaux gaz à effet de serre, que l’on retrouve pendant plusieurs années dans notre atmosphère. On parle beaucoup de ce gaz là, c’est le plus présent, mais il faut aussi s’inquiéter des autres comme le méthane ou, plus méconnu le HFC134a appelé aussi tetrafluoroethane. Ce dernier, on le retrouve dans les climatiseurs de nos voitures et de nos maisons … c’est un fait, tout le monde s’offre la « clim » pour sa voiture et aussi son domicile, le bureau, etc. Ces appareils sont très appréciés lors des étés très chaud, toujours plus chaud … ! Mais seulement voilà , sa présence dans l’atmosphère a doublé en l’espace de 5 ans et il a une action à effet de serre 1 000 fois supérieure à celle du dioxyde de carbone ! Un problème qui est, malheureusement, appelé à s’ajouter à ceux que l’on connaît déjà , d’autant que les ventes de climatisation ne sont pas prêtes de baisser !

Quant au méthane, tout porte à croire que sa présence va augmenter dans les années à venir avec le réchauffement des océans et aussi des terres gelées situées dans les régions polaires. De grandes réserves de méthane sont en effet prisonnières au fond des océans arctiques et antarctiques, mais la hausse des températures de l’eau laisse imaginer que ce gaz sera libéré. Les conséquences ? Un taux de gaz à effets de serre multiplié et probablement des dérèglements climatiques encore plus rapides et critiques que prévu. Et pourtant, les estimations pour les temps à venir ne sont pas du tout rassurantes même si on arrivera toujours à s’adapter.

D’ici 2100, la température moyenne à la surface du globe devrait augmenter de 1 à 4 °C, selon l’intensité des changements. Quand on sait que le demi-degré gagné lors de la deuxième moitié du siècle passé a déjà beaucoup modifié la géographie, notamment les contours de glace du Groënland ou du continent Antarctique, les grands glaciers dans les Alpes, les Andes, l’Hymalya ou encore le Kilimanjaro devenu comme un symbole de ces changements majeurs, donc un tout petit demi-degré bouleverse et transforme nos habitudes climatiques, que va t’il adevenir quand les températures augmenteront partout de plusieurs degrés.
Les scientifiques, les climatologues tentent déjà de le prévoir avec plus ou moins de certitude, on sait que les océans sous les effets de la chaleur se dilateront d’où une montée des eaux comprises entre 18 et 59 cm, une fréquence de phénomènes extrêmes comme les tempêtes, les cyclones tropicaux de plus en plus violents, les canicules, les sécheresses, les pluies diluviennes, des épisodes climatiques catastrophiques et désastreux de plus en plus nombreux ! Tout cela nous attend et il est temps pour tous, d’agir.
Plus de 10 jours après ces déclarations d’experts sur le climat, n’oublions pas ce qui a été dit et l’urgence d’agir. C’est tout l’écosystème qui est en danger, évitons que notre planète ressemble à notre voisine l’ardente Vénus, elle qui d’ailleurs brille en ce moment au coucher du Soleil.

Lire l’article « Montée en puissance de l’effet de serre », information via TechnoScience.net.

Lire « les principales conclusions du GIEC » sur le site Les Changements Climatiques en Question.
Lire aussi « Le GIEC rend son rapport et prévoit 1 000 ans de problèmes climatiques » sur le site du Nouvel Observateur.

Crédit photo : NASA.

More from X. Demeersman

Explorez la nébuleuse de la Crevette

Etendue dans la direction du Scorpion, voici la grande nébuleuse de la...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *