Les 10 plus belles et étonnantes images astronomiques de 2012

Orion au-dessus de la pyramide d'El Castillo
La constellation d’Orion au-dessus de la pyramide d’El Castillo

Quelques unes des plus belles photos astronomiques de l’année 2012.

Activité forte au cours de cette année écoulée, avec notamment le 20 et 21 mai une belle éclipse annulaire du Soleil, le 4 juin une éclipse partielle de Lune puis, le 6 juin, le très attendu transit de Vénus. Juillet est avant tout et surtout marqué par la découverte historique du très recherché boson de Higgs (avec 99,9999 % de certitude) par le grand collisionneur de particules le LHC. Août et ses douces nuits étoilées ponctuées par la « traditionnelle » pluie d’étoiles filantes des « Perséides«  fut, bien sûr, marqué par l’arrivée, le 6 août, de Curiosity sur Mars (fabuleux amarssissage enregistré par les caméras du rover puis une multitude de panoramas, gros plans sur les roches du cratère Gale, auto-portraits, etc.). Depuis le rover n’a de cesse de nous enchanter et passionner. De grandes découvertes sont à prévoir pour 2013 … En novembre, la sonde spatiale Cassini (qui explore Saturne depuis 2004) livrait d’étonnantes et spectaculaires images du pôle nord de forme hexagonal de Saturne (et de son immense vortex). Le 14 novembre, celles et ceux qui ont fait le voyage vers les plages de l’Australie du nord eurent droit au spectacle grandiose d’une éclipse totale du Soleil. Quelques jours plus tard, la NASA et le JPL publiaient un merveilleux portrait de la planète géante en contre-jour. Hormis l’agitation suscitée par de folles rumeurs qui bruissaient dans le monde entier qu’une catastrophe globale nous anéantirait le 21 décembre conformément à une prédiction maya laquelle, il faut le rappeler, fut mal interprétée et cuisinée à toutes les sauces (…), le mois de décembre restera dans les mémoires des amateurs et curieux qui ont observé la salve de météores des 13 et 14 décembre. Abondante pluie d’étoiles filantes nommées les « Géminides », sans doute la ou l’une des plus belles de l’année ! Hubble n’est pas en reste avec plusieurs sondages des confins de l’Univers. Le télescope spatial aurait, en effet, débusquer une galaxie distante de 13,3 milliards d’années-lumière (voir aussi ici)… ! Cela donne le vertige.

La Terre vue de l’espace

Lancé en octobre 2011, le satellite Suomi-NPP a transmis une belle série de portraits de notre planète abritant la vie (voir les images publiées en janvierfévrierjuin).
Ci-dessous, la Terre la nuit en 2012. Les villes tissent leurs toiles lumineuses sur les continents. Vidéo ici.

city_lights_africa_720
La Terre, la nuit – On distingue les efflorescences (et effervescences) urbaines couvrant une partie de l’Afrique, la péninsule arabique, l’Asie, l’Europe, etc.

La nébuleuse de la Carène

Comment ne pas être littéralement sidéré ou souffler par la beauté de cette image de la nébuleuse de la Carène capturée par le VST  — VST : VLT (Very Large Telescospe) et Survey Telescope, installé au sommet du Mont Paranal — récemment inauguré ?! Distante de 7 500 années-lumière, cet immense nuage moléculaire abrite des étoiles très massives comme la redoutable Eta Carina et selon, les évaluations des astronomes, environ un million de masses solaires distribué dans toutes les anfractuosités de gaz et de poussières. Lire l’article ici.

A ne pas manquer : la part invisible — ses dessous — de la nébuleuse révélée dans l’infrarouge par le télescope spatial Herschel.

The Carina Nebula imaged by the VLT Survey Telescope
La nébuleuse de la Carène dans toute sa splendeur (image du VST)
carinanebulair_vlt
Une partie de la nébuleuse de la Carène révélée ici dans l’infrarouge par le VLT, quelques mois avant le VST

Les dessous de la nébuleuse d’Orion

La célèbre nébuleuse d’Orion ou Messier 45, M45 — l’une des plus proches de notre système solaire –, dévoile sur cette image composite acquise avec les télescopes spatiaux Herschel et Spitzer, ses dessous … Les régions les plus sombres, froides et moins denses de cet immense tissu de gaz et de poussières sont mis en lumière (infrarouge). Le substrat de ce nuage qui produit des dizaines de milliers d’étoiles apparait. Des graines de densités préparent la prochaine portée ! La pépinière laisse voir les multiples couches qui composent son sol. Lire l’article : « Bourgeonnements stellaires sur une guirlande de gaz dans la nébuleuse d’Orion« .

Orion's Rainbow of Infrared Light
Guirlandes de gaz et de poussières où fleurissent de nouvelles étoiles

Le transit de Vénus (8 juin 2012)

Voir la sélection photo de l’exceptionnel transit de Vénus devant le Soleil.

venus and solarprominence
Silhouette de Vénus et éruption solaire visibles sur le limbe (image HINODE)

Panorama couleur du cratère Gale et auto-portrait de Curiosity

Arrivée spectaculaire et réussie, le 6 août 2012, du rover Curiosity (de la taille d’une automobile). Après les nécessaires vérifications de ses instruments, caméras et autres, le rover en très grande forme transmettait ses premiers panoramas noir et blanc puis couleur du vaste cratère Gale qu’il se prépare à explorer.

panoramalandingsite
Panorama autour du site d’amarssissage nommé « Bradbury » – Au centre de l’image, on reconnait le mont Sharp qui, du haut de ses 5 000 m., domine le cratère de 150 km de diamètre où s’est posé le rover.
Autoportrait de Curiosity
Non, Curiosity ne s’est pas pris en photo durant des vacances ! Son exploration de la région du cratère Gale, au pied du Mont Sharp ne fait que commencer !

Essaims météoritiques : « Perséides » et « Géminides »

Comme chaque année, vers le 12 août,  l’essaim météoritique des « Perséides » bât son plein et suscite la curiosité de milliers de vacanciers. Cette superbe photo composite de l’astro-photographe David Kingham reflète toute la magie de l’essaim météoritique ! Sélection photo ici.

Capturée en décembre par l’astronome et photographe Stéphane Guisard dans le ciel austral au-dessus de l’Observatoire du Mont Paranal, le VLT, la seconde photo témoigne de la forte activité de l’essaim météoritique les « Géminides ».

Snowy Range Perseids Meteor Shower
Salve de « Perséides » photographiée par David Kingham
Geminides au-dessus du VLT photographiées par S. Guisard
Geminides au-dessus du Very Large Telescope (VLT) sur le Mont Paranal photographiées par Stéphane Guisard

Nébuleuse du Crayon

Surnommée par les astronomes « nébuleuse du Crayon«  (voire  du « pinceau »), ces délicats filaments de gaz photographiés par le télescope de 2,2 mètres (et la camèra WFI) de l’Observatoire de La Silla (Chili) sont en réalité les restes d’une étoile massive qui aurait explosée il y a 11 000 ans !

The Pencil Nebula, a strangely shaped leftover from a vast explosion
Nébuleuse du Crayon qui évoque aussi un « balai de sorcière »

Le pôle nord hexagonal de Saturne

Images insolites du pôle nord hexagonal de Saturne et de son immense vortex de 2 000 à 3 000 km de diamètre. Voir aussi les images brutes du vortex ici.

Toujours belle et captivante, Saturne se confie (deuxième image de la planète géante), dans sa partie nocturne, aux caméras de la sonde spatiale Cassini.

Voir aussi les images de Saturne et de Titan.

saturnhex-rgb-11-28-12-jmajor

Saturne côté nuit (fausse couleur)
Saturne côté nuit photographiée par Cassini en octobre 2012

Superbe portrait de la galaxie Arp 188

A partir d’une image brute capturée par le télescope spatial Hubble, l’astro-photographe Bill Snyder livre un somptueux portrait de la galaxie Arp 188, surnommée par les astronomes la « galaxie du Têtard« . Les qualités esthétique évidente de ce travail conjugué de scientifiques et photographe, séduisent nos pupilles. Etirée par les forces gravitationnelles (bras spiral vrillé ou allongé sur 280 000 années-lumières), on se régale des détails révélés.

Autre chef-d’oeuvre dans la même veine à découvrir ou redécouvrir, retravaillé celui-ci par Danny Lee Russell (août 2012) : la « galaxie des Antennes » ou la beauté flamboyante d’une enroulade de deux galaxies.

Autre perle à ne pas manquer : l’illusion d’un enchevêtrement de galaxies.

Voir d’autres photos d’Hubble ici.

Galaxie du têtard par hubble et snyder
La galaxie spirale barrée Arp 188, ébouriffée, étirée et allongée par les forces de marée (cliquez pour agrandir – lien version HD en bas de l’article)

Eclipse totale du Soleil

Après une éclipse annulaire du Soleil  les 20 et 21 mai, la Lune revint occulter notre Soleil le 14 novembre, cette fois totalement. Toutes et celles et ceux qui étaient présents dans le nord de l’Australie ressentirent les frissons de ce spectacle inoubliable, du feu solaire qui s’éteint quelques instants. Voir et revoir la sélection photo ici. A découvrir également : l’éclipse du Soleil photographiée aux portes de l’espace par un ballon sonde.

Eclipse totale du Soleil du 14 novembre photographiée par Geoff Sims
Eclipse totale du Soleil du 14 novembre photographiée par Geoff Sims
Tags from the story
More from X. Demeersman

Découverte de trois super-Terres

Michel Mayor (premier découvreur d’une exoplan te en 1995) et son équipe...
Read More

2 Comments

  • Bonne Année, Cher Cosmographe. Ton blog m’enchantera et me passionnera toujours en 2013.

    Mais pourquoi donc accepte-tu qu’il soit sali par des pubs pour de la voyance, des remèdes miracles contre le tabagisme et autres machins pseudoscientifiques ? Je me permets de te conseiller de décocher ce genre de pubs dans AdWords pour maintenir « un certain niveau »…

  • Très bonne année 2013 à toi aussi ! Au sujet de la publicité, je ne souhaite pas non plus que soient promu la voyance ou l’astrologie. Il me semble que l’affichage est différent d’un internaute à un autre. Par exemple, dans mon navigateur je n’ai pas ces pubs là en ce moment. C’est variable, ça tourne et alterne. Toutefois, si il y a une possibilité de choisir les sujets, ça m’intéresserait. Malgré tout, ça permet de générer de modestes revenus pour faire vivre le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *